189 000 euros, le coût de la désorganisation du secours aérien en Auvergne

Lundi 22 juillet 2013

Polémique autour du secours aérien en Auvergne. Pour la première fois depuis 30 ans, la région dispose de deux hélicoptères pour effectuer les évacuations sanitaires : celui de la Sécurité civile revenu de maintenance plus tôt que prévu et celui loué par le SAMU pour le remplacer.
Deux hélicoptères pour le secours aérien cet été en Auvergne, ça n'était pas prévu. Celui de la Sécurité Civile, parti en maintenance après avoir heurté une ligne haute-tension, est revenu plus vite que prévu. Problème : le SAMU 63 a loué une machine pour... deux mois.Deux mois après avoir été endommagé au contact d’une ligne de 20 000 volts lors d’un hélitreuillage près de Brioude (Haute-Loire), Dragon 63, l’hélicoptère de la Sécurité civile, a retrouvé sa place aux portes de Clermont-Ferrand. Il est apte au service depuis le 14 juillet mais, depuis, les missions sont rares. Et pour cause…

Sans moyen de secours aérien, le SAMU du Puy-de-Dôme avait décidé de louer un hélicoptère afin d’assurer la continuité du service public sanitaire. Cet hélicoptère blanc est arrivé le 4 juillet au CHU de Clermont pour une durée de deux mois. Montant de la location : 189 000 euros. A ce tarif, pas question de le laisser sur le plancher des vaches et c’est Dragon 63 qui en fait les frais. "Le SAMU 63 a mis en place un hélicoptère blanc sans vraiment se renseigner sur la date de retour de notre machine", déplore Hervé Lajoux, le chef de base de la Sécurité civile.

De son côté, le SAMU clermontois dresse le même constat d’absence de coordination et de communication mais profite de l’occasion pour rappeler que deux hélicoptères à plein temps ne seraient pas de trop sur l’Auvergne. "Un seul hélicoptère ne suffit pas sur la région", explique le Docteur François Dissait, le chef de service du SAMU de Clermont-Ferrand poursuit en insistant sur le fait que l’Auvergne "est la seule région française qui n’est pas dotée dans son CHU d’un hélicoptère en permanence". Ce sera "une nécessité dans les années qui viennent" selon le médecin. Source

Hélicos en doublon pour les secours aériens en Auvergne
Intervenants : Hervé Lajoux (Chef de base hélicoptère de la Sécurité civile de Clermont -Ferrand), Dr François Dissait (Chef de service du SAMU de Clermont-Ferrand)

Reportage de Pierre-Olivier Belle et Claude Fallas.

Commenter cette brève Répondre à cette brève