« Madame Le Général » : Respect Madame !

Mercredi 24 février 2021

Valérie André, 98 ans, a vécu mille vies dont celle de la première femme Général de l’armée française. Histoire TV diffuse ce documentaire le 9 mars à 20.50.
Le général Valérie André devant l'Alouette 3 67-IC de l'Escadron d'hélicoptères 03/067 Parisis en 1976 - Photo © Alexandre Xyz / SipaLe 21 avril 2022, Valérie André devrait fêter un siècle d’une vie hors norme pour une femme du XXe siècle, sixième enfant d’une famille strasbourgeoise. À 10 ans, elle rencontre Maryse Hilsz, pionnière de l’aviation française, en visite dans sa ville : « J’ai supplié mes parents de m’emmener la voir. C’est là que je me suis dit que je piloterais un jour. J’avais toujours le nez en l’air. »

Élève brillante, son père professeur de français lui laisse passer le baccalauréat en « maths élém » qu’elle décroche haut la main. Malgré la guerre et ses difficultés, elle devient médecin mais ne renonce pas à ses rêves d’altitude.

Elle devient médecin militaire en Indochine et obtient son brevet de parachutisme et son permis d’hélicoptère. Puis ce sera la guerre d’Algérie où elle est promue Commandant.

Mais sa plus belle victoire, c’est en 1976 qu’elle l’obtient en devenant la première femme Général en France. Respect, Madame ! Source telecablesat.fr


FEMME D’EXCEPTION - Pilote d’avion et d’hélicoptère, parachutiste et médecin-chirurgienne, Valérie André a repoussé les limites du possible en devenant la première femme générale de l’armée française. Retour sur le destin d’une femme hors du commun.
Valérie André, 23 ans, aux commandes d'un planeur AVIA XV-A, à Beynes, vers 1945 - Photo DRC’est ce qu’on appelle une femme d’exception. À l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, Histoire TV diffuse ce lundi 8 mars à 17h10, "Madame le général", produit par Ladybirds Films et Histoire TV, de Jean-Pierre C. Brouat.

Ce documentaire retrace l’ascension hors du commun de Valérie André, première femme générale de l’armée française, aujourd’hui âgée de 98 ans. Cette héroïne de guerre a sauvé des centaines de combattants en Indochine et en Algérie. Elle a aussi livré un combat sans merci pour l’égalité des sexes dans l’univers militaire, tant et si bien que l’armée française figure aujourd’hui parmi les plus féminisées au monde.

C’est par une volonté sans failles que Valérie André a mené toutes ses victoires. À 26 ans, diplômée en médecine, Valérie André parachutiste vers 1948 - Photos DRValérie André obtient en parallèle son brevet de parachutiste et s’engage comme médecin militaire dans l’Armée. Direction l’Indochine.
À 29 ans, avec 129 missions effectuées, elle a permis d’évacuer plus d’une centaine de blessés.

Valérie André passionne. Le dessinateur Uderzo en fait même une héroïne dans ses planches bien avant l’apparition d’Astérix. Devenue capitaine, elle poursuit sa carrière en Algérie.

En 1962, les accords d’Évian mettent fin à la guerre, elle quitte les champs de bataille pour un autre combat, celui de l’égalité homme-femme au sein de l’Armée : "Les femmes comme les hommes sont parfois désireuses d’assumer des postes à haute responsabilité et ce n’est pas propre qu’à l’Armée", dira-t-elle sur le plateau de TF1 Actualités, présenté par Yves Mourousi dans les années 70.

La femme la plus décorée de son époque
Le 21 avril 1976, jour de son anniversaire, elle devient la première femme générale des armées françaises. Valérie André devient la première femme générale des armées françaises, décorée par Georges Pompidou, le 21 avril 1976 - Photo DRÀ 54 ans, elle a donc gravi les échelons là où aucune femme n’avait accédé précédemment : "Quand on arrive au sommet de la hiérarchie, on a un certain pouvoir de décision et ce qui est agréable, c’est qu’on peut mettre en application ce qu’on a envie de voir évoluer dans le bon sens, et ça, c’est une grande récompense."

Héroïne de guerre, elle a été élevée au rang de grand-croix de l’ordre national du Mérite. Valérie André met fin à sa carrière militaire en 1981, elle aura brillamment réussi à briser le plafond de verre et à devenir la femme la plus décorée de son époque. Source

"Madame le général", le lundi 8 mars à 17h10 et le mardi 9 mars à 20h50 sur la chaîne Histoire TV.

Lundi 8 mars 2021 à 17:10
Mardi 9 mars 2021 à 20:50
Dimanche 14 mars 2021 à 17:50
Mardi 16 mars 2021 à 22:20
Dimanche 21 mars 2021 à 08:05
Mercredi 31 mars 2021 à 01:50

Publiée par Histoire TV sur Dimanche 14 mars 2021


- Cliquez ici ou ici pour voir des extraits.

- Cliquez ici pour en savoir +.

Commenter cette brève Répondre à cette brève