Le SKYe SH09 dévoilé

Mercredi 20 avril 2011

La société Swiss Helicopter Marenco de Niederurnen (GL) a développé le premier hélicoptère suisse. Sur l’aérodrome de Mollis Glaris, le prototype a été présenté au public. L’hélicoptère futuriste, grâce à de nombreuses innovations, part à la conquête du marché mondial.

1427625f-5d9e-4c73-bca2-efe4204b23c4

Un premier hélicoptère suisse voit le jour
L’entreprise Marenco Swisshelicopter de Niederurnen, dans le canton de Glaris, développe le premier hélicoptère suisse. Le prototype a été présenté mercredi à l’aérodrome glaronnais de Mollis.
L’appareil, SKYe SH09, n’a pour l’heure que volé virtuellement. Son premier vol est prévue l’an prochain, la production en série en 2014 ou 2015. Prix par unité : deux à trois millions de francs. La société, fondée en 2007, ambitionne de conquérir le marché mondial avec son hélicoptère, léger et monomoteur, comprenant huit places.

Schweiz aktuell vom 20.04.2011

Commenter cette brève Répondre à cette brève

2 Messages

  • Le SKYe SH09 dévoilé 26 avril 2011 12:03, par Stéphane

    Intriguant concept !
    Un hélico huit places mono-moteur ?
    Sur le papier et au niveau performances le concept peut éventuellement être intéressant, mais ce même concept se ferme de lui-même l’accès aux opérateurs de transport publics Européens...
    Hé oui, l’Europe exige des machines bi-moteur pour les survols de villes et agglomérations.
    Donc en TP, une machine monomoteur limite fortement les opportunités commerciales des éventuels opérateurs...
    Capitaux Russes, en Suisse, qui plus est à Glaris... une machine à laver ? ;-)
    Stéphane

    repondre message

    • Le SKYe SH09 dévoilé 28 avril 2011 11:00, par Mat

      Belle intervention... certainement par un expert de l’aéronautique.
      En effet, c’est assez triste de lire des commentaires dirigés vers les questions de financement alors que le projet est technique avant tout.
      Sa Nationalité reste Suisse quoi qu’on dise.
      Par ailleurs et pour info 50% du marché mondial reste un marché mono-turbine.
      Quand l’Europe passe en bi-moteur ce sont les européens, les citoyens, qui paient pour cela.
      Aucun bénéfice pour la communauté car les petites villes ne peuvent plus financer d’hélicoptère ambulance bi-moteur.
      Les américains exploitent le mono-moteur bien mieux que les européens.
      Bravo !

      repondre message