I have a dream

Lundi 1er septembre 2008, par Chouchi // Natacha Laporte

0 Commenter cet article/rubrique A propos de l'auteur Partager cette page Ajouter les articles de cette rubrique à un flux rss [INACTIF] Imprimer la page Envoyez cet article à vos amis [INACTIF]
  Sommaire  

 Et voilà,

la saison se termine et cette saison-là, je crois que je ne suis pas prête de l’oublier... Un mois de juin, juillet, août, haut en couleur bleue... Avec JCB ou JCJ* le rêve de gamine se réalise enfin. Mais derrière cette gamine déjantée devant un hélico bleu à bandes blanches portant le doux nom fait de trois lettres magiques finissant en B ou J, peu importe, cette gamine-là a pu donner vie à ses rêves les plus fous... Le fruit de sa passion et de son acharnement durant plusieurs années pour pouvoir enfin monter à bord d’un hélico bleu... Et pourtant, j’ai encore tant de mal à y croire, tous ces vols là, je ne les oublierai jamais. Ce soir, mon autorisation d’embarquement s’achève, la tête pleine d’images, les yeux embués de larmes de joie de pouvoir me dire qu’enfin, j’y suis arrivée. Ces trois derniers mois furent les meilleurs de ma vie, sans hésitation. Certains ont, sans doute, des rêves moins "atteints" ! Mais pour moi, mon plus grand rêve c’était ça ! Alors, un grand merci à mes petits bleus landais ou bayonnais, grâce à vous mes rêves se sont réalisés et pour tout ça je ne trouverai jamais les mots pour pouvoir vous dire tout ce que cela représentait pour moi. Alors je vous dis encore merci, un merci qui vient du plus profond de moi, merci de m’avoir permis de retrouver ces yeux de gamine qui, à l’âge de trois ans devant l’hélico bleu* furent émerveillés, à la gamine qui admire "ses" beaux hélicos depuis leur bord.... Rêves un peu fous, banals pour certains, mais pour moi, ce furent mes plus beaux cadeaux... Mon rêve maintenant ? Revoler avec mes bleus, bayonnais ou landais, après tout, je me dis qu’aujourd’hui tout est possible.
Je ne pourrai jamais être pilote d’un hélicoptère de la Gendarmerie, mais je suis fière d’avoir pu voler avec vous tous, donnant vie à mon rêve gravé à jamais dans ma mémoire, j’étais si bien là-haut, le sourire jusqu’aux oreilles et les yeux brillants... Des images de mon enfance, j’en ai vu défiler à bord de JCB ou de JCJ et je compte bien me battre pour le revivre au moins encore une fois dans ma vie.
Merci à tous, bleus ou pas, de m’avoir aidé à concrétiser mon rêve le plus fou et le plus beau à mes yeux.

* JCB, JCJ : AS 350B F-MJCB et F-MJCJ de la Gendarmerie.

Commenter cet article Répondre à cet article