Un Mémorial Jean Boulet à Saint-Victoret

Lundi 28 novembre 2011, par Daniel // Daniel Liron

0 Commenter cet article/rubrique A propos de l'auteur Partager cette page Ajouter les articles de cette rubrique à un flux rss [INACTIF] Imprimer la page Envoyez cet article à vos amis [INACTIF]

Cette petite commune des Bouches-du-Rhône jouxtant la ville de Marignane a tenu à rendre hommage à un pilote d’essai hors du commun : Jean Boulet, détenteur de 17 records Internationaux sur hélicoptères et ancien directeur des essais en vol à l’Aérospatiale. Samedi 19 novembre 2011 : Une assemblée nombreuse et attentive - Photo © Daniel Liron Saint-Victoret fait de gros efforts pour la mémoire des soldats du feu et pour la conservation du patrimoine aéronautique provençal depuis déjà 2005, date de l’inauguration de l’installation du « Pélican 46 » sur la place et de la stèle dédiée aux équipages de la Sécurité civile tombés en mission.

Trois plaques commémoratives en forme de triptyque en l’honneur de Jean Boulet ont été apposées sur le pilier supportant l’Alouette III située sur la place de la Cascade. Ces plaques ont été créées sous l’impulsion de monsieur Claude Piccirillo, Maire de Saint-Victoret et sa municipalité, avec le partenariat d’Eurocopter France.

Pour souligner comme il se doit cet évènement, le musée de l’aviation a sorti, la veille, quatre hélicoptères représentant les appareils que Jean Boulet a essayés durant sa carrière. Deux Gazelle, une Alouette II et une Alouette III étaient ainsi présentées au public en ce samedi matin.

Jean-Pierre et Olivier Boulet au micro - Photo © Daniel LironLa cérémonie a eu lieu le 19 novembre 2011 devant un parterre de personnalités diverses tant politiques qu’aéronautiques. En effet, monsieur Eugène Caselli, Président de la communauté urbaine Marseille Provence Méditerranée a honoré de sa présence cette manifestation et a fait une allocution immédiatement suivie par celle de M. Claude Piccirillo, Maire de Saint-Victoret et de monsieur Guy Eissautier, Président de l’association « Le Grand Cellier » qui regroupe tous les anciens membres de Sud-Aviation, Aérospatiale et Eurocopter retraités.

Côté militaire, on notait aussi parmi les personnalités, la venue de l’Amiral commandant le bataillon des Marins-Pompiers de Marseille et des officiels de la base aérienne 125 d’Istres pour l’armée de l’Air.

Deux hélicoptères venus saluer la mémoire de Jean Boulet - Photo © Daniel LironPour Eurocopter, c’est monsieur Gérard Goninet, Président d’Eurocopter France et monsieur Raymond Lamberti, ancien président d’Eurocopter, qui représentaient l’entreprise. Monsieur René Mouille, ancien pionnier et ingénieur, était là. On doit à monsieur Mouille de nombreux brevets aéronautiques importants dont le plus connu est, bien sûr, l’invention du « Fenestron » adopté sur de nombreux appareils d’Eurocopter, copié depuis mais jamais égalé.
René Mouille a longtemps travaillé avec Jean Boulet sur la mise au point de nombreux prototypes de l’Alouette 1 à l’Ecureuil, entre autres.

Autres présences parmi les anciens, celle de Gérard Henry, compagnon de Jean Boulet durant de nombreuses années, et aussi de Claude Aubé, Bernard Pasquet, pilotes d’essai de la Société Aérospatiale, et Guy Dabadie, pilote d’essai et ancien président d’HELISIM, tous venus honorer leur ancien directeur.

L’avenir d’Eurocopter était aussi marqué par la discrète présence de Daniel Sémioli, ingénieur d’essai en vol du X-3 tenant à rendre hommage au pionnier qu’était monsieur Jean Boulet.

Jean-Pierre et Olivier Boulet, les fils du pilote, ont honoré la mémoire de leur père par une allocution émaillée de quelques souvenirs personnels de l’époque où ils étaient petits garçons pendant que leur pilote de père battait des records internationaux. Allocution d’ailleurs interrompue provisoirement par l’arrivée de deux hélicoptères (EC-130 et Ecureuil) venus faire deux passages et un stationnaire au-dessus du mémorial. Emouvant moment pour l’assemblée réunie et belle présentation des machines. Merci aux pilotes !

Découverte du mémorial - Photo © Daniel LironAprès un dépôt de gerbe et un moment de recueillement, les plaques furent enfin dévoilées par monsieur Le Maire de Saint-Victoret, Claude Piccirillo, Eugène Caselli, Guy Eissautier et les enfants de Jean Boulet.

La cérémonie s’est terminée autour d’un sympathique apéritif offert par la municipalité, à l’intérieur du musée de l’aviation, ce qui a permis aux anciens de se retrouver, et pour les nouveaux, de faire des connaissances intéressantes et instructives.

- Cliquez ici pour lire "Les hélicos sortent du Musée" par Daniel Liron.

Commenter cet article Répondre à cet article