Marignane et la logistique

Vendredi 17 juin 2011, par Daniel // Daniel Liron

0 Commenter cet article/rubrique A propos de l'auteur Partager cette page Ajouter les articles de cette rubrique à un flux rss [INACTIF] Imprimer la page Envoyez cet article à vos amis [INACTIF]

Ce 16 juin 2011 est à marquer d’une pierre blanche car s’est ouvert sur le nouveau Parc d’activités « Les Florides », à Marignane, un des plus grands centre logistique nommé « Marlog » chargé de distribuer toutes les pièces détachées pour hélicoptères dans le monde entier.
Derrière l'EC 120, on aperçoit une partie des bureaux - Photo © Daniel LironEurocopter Global Logistic (E.G.L.) est géré en collaboration étroite avec la Société Daher qui travaille en partenariat étroit avec Eurocopter.

La plate-forme a accueilli près de 900 invités, journalistes, sous traitants, équipementiers et certains clients Eurocopter venus exprès de l’étranger
dont des représentants de la filiale Eurocopter de Singapour.

L’inauguration s’est effectué sous la présidence de Monsieur Lutz Bertling, président d’Eurocopter Marignane, de monsieur Patrick Daher, président du Groupe, et des élus locaux M. Le Dissès Maire de Marignane et Monsieur Eugène Caselli, Président de Marseille Provence Métropole. Découverte de l'affiche sur grand écran - Photo Daniel Liron Monsieur Michel Macia responsable production du support logistique Eurocopter et monsieur Didier Kayat, directeur général de Daher ont répondu aux questions des journalistes lors d’une conférence de presse organisée pour l’occasion à l’issue de la visite de ce formidable outil ultramoderne qui est la pierre d’achoppement du Service Après Vente d’Eurocopter.

Cet immense centre à la pointe du progrès est en relation directe avec d’autres plates-formes Eurocopter comme celle de Donauwört en Allemagne, Hong-Kong, Dallas, ou encore celle de l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle.

La visite de ce complexe est impressionnant déjà de part la taille de ses infrastructures, et les chiffres qui suivent ne le sont pas moins :

Dispatching des pièces sortantes - Photo © Daniel LironUne surface totale de 53 500 m² abrite un stock conséquent de plus de 1.5 million de pièces détachées. Sur place, il est emballé et expédié plus de 300.000 pièces par an. A savoir que les pièces qu’il n’ont pas en stock ou ne sont plus fabriquées sont reproduites à l’identique d’après les plans d’origine. Le but principal étant 100 % de satisfaction du client.

La logistique pure occupe 44 500 mètres carrés de locaux et magasins.

4000 mètres carrés de rayonnages sur 9 mètres de hauteur recensent 70 000 références différentes de pièces du plus petit boulon jusqu’à la tête de rotor quasi complète.

De nombreuses caisses en attente d'expédition - Photo © Daniel Liron750 employés travaillent actuellement sur le site, et les bureaux à eux seuls occupent 7500 m². Ils sont alimentés par tout un lot de cellules photovoltaïques pour l’éclairage naturel et par une gestion aérothermique pour l’air et l’eau. Le tout dans une politique constante de protection de l’environnement.

Cette plate forme opérationnelle fonctionne non stop 24 heures sur 24 ce qui garantit partout dans le monde la fourniture de pièces de rechanges en un temps record à tous les clients Eurocopter et ses filiales.

Les gigantesques magasins de stockage de pièces sont entièrement automatisés par des robots chargés de trouver immédiatement la pièce demandée et l’acheminer directement vers le centre d’expédition et de préparation de commande.

La salle Control Room d'où sont gérées toutes les commandes - Photo © Daniel LironUn brin futuriste, la salle du « Control room » avec son écran géant, gère en temps réel le suivi en direct des pièces jusqu’à destination. Une armée de techniciens font face à un mur d’images réactif ce qui permet actuellement de livrer un client n’importe où dans le monde en 48 heures. Il est dans les projets, de réduire ce délai à 28 heures dans l’avenir.

Un autre centre de pièces de rechanges

Un Tigre très entouré - Photo © Daniel LironSur la ZAC des Florides, 60 hectares sont commercialisables avec 300 000 m² de bureaux implantables et une perspective de 4000 emplois à venir.

Cela redonnera à la ville de Marignane une dynamique industrielle complémentaire de celle d’Eurocopter, ce qui est une juste récompense à la ville qui se targue d’être « la capitale française de l’hélicoptère », ceci grâce aux efforts de la mairie et des collectivités locales qui ont œuvrées main dans la main pour que le projet aboutisse.

C’est réussi !

Commenter cet article Répondre à cet article