Livraison du 36e Colibri à Hélidax

Dimanche 10 octobre 2010, par Daniel // Daniel Liron

0 Commenter cet article/rubrique A propos de l'auteur Partager cette page Ajouter les articles de cette rubrique à un flux rss [INACTIF] Imprimer la page Envoyez cet article à vos amis [INACTIF]

Le dernier EC120 COLIBRI commandé par la société HELIDAX a été livré à Marignane
Discours de M. Sapor - Photo © EUROCOPTERLe 8 octobre 2010, à Marignane a eu lieu la cérémonie de livraison du 36e et dernier EC120 commandé par HELIDAX en présence de MM. Jean-Louis Rotrubin, président de DCI et d’Hélidax, et Joseph Saporito, Vice-président chargé de la commercialisation des programmes d’Eurocopter.
Hélidax est une toute jeune société créée par la fusion d’INAER Hélicoptères (Ex Protéus) et DCI qui est une entreprise de services axée sur un partenariat avec les forces armées dans le domaine de la défense et de la sécurité au sein des 4 groupes militaires : à savoir pour l’armée de Terre et la Gendarmerie (DCI/COFRAS), pour l’armée de l’Air (DCI/AIRCO), pour la Marine (DCI/NAVFCO) et enfin pour la DGA (DCI/DESCO).
Un contrat de partenariat Public-Privé (PPP) passé avec le ministère de la Défense a été attribué à Hélidax en 2008 qui se charge par le biais de cet engagement à fournir 16 000 à 26 000 heures de vol annuelles destinées à la formation des pilotes d’hélicoptères des 3 armes et de la Gendarmerie par l’intermédiaire de l’école de l’ALAT située à Dax dans les Landes.
La maintenance, le financement et la mise en œuvres des hélicoptères restent à la charge d’Hélidax, cependant la formation effectuée sur ces machines est réalisée par des instructeurs militaires appartenant à l’EALAT.
MM. Saporito et Rotrubin - Photo © EUROCOPTERCes EC120 Colibri civils versions NHE (Nouvel Hélicoptère Ecole) sont dotées d’avioniques spécifiques nécessaires à l’ALAT. Les appareils livrés au standard Eurocopter sont transformés par Hélidax et INAER pour satisfaire aux besoins militaires et à leurs applications. Une modification du cockpit en tout écran et JVN (Jumelles de vision nocturne) couplé à un système de pilotage automatique permettront aux élèves pilotes de mieux appréhender les nouvelles technologies des appareils qu’ils auront à utiliser durant leur carrière, Caracal, Cougar, Tigre ou même NH 90.
Anticouple asymetrique pour plus de silence - Photo © Daniel LironCes 36 EC120 remplaceront petit à petit, d’ici 2011, le parc militaire des Gazelle SA 341/342 vieillissantes et les avantages résultant de cette opération réside dans l’économie de 30% en coûts d’exploitation. De plus, une maintenance moins lourde et une consommation de carburant bien moindre, sont des atouts non négligeables en ces temps de crise.
Les NHE seront donc pour l’EALAT de Dax un outil parfaitement adapté à la formation de pilotes de combat grâce au soutient permanent d’Hélidax qui gère parfaitement le suivi des appareils au sein même de l’unité.
Malgré une puissance inférieure à l’ancienne Gazelle, l’EC120 permet quand même de remplir les différentes missions militaires à l’identique telles que le faisaient ses prédécesseurs comme l’initiation aux vols aux instruments, l’autorotation, vols en montagne, ou vols de nuit tout en bénéficiant d’une plus grande disponibilité et d’une plus grande sécurité, l’EC120 étant certifié anti-crash (sièges et circuit carburant).
Un autre avantage environnemental qui sera très apprécié des riverains est la réduction notable des nuisances sonores du Colibri liée au rotor anticouple fenestron asymétrique et à son moteur Turboméca Arrius 2F, propulseur plus silencieux que les anciens Astazou XIV des Gazelle. Le rotor principal de type Sphériflex allège les opérations d’entretien par sa technologie simplifiée.
Une consommation de kérosène réduite par rapport aux Gazelle (-40%)
allège le budget d’exploitation de l’appareil. De plus une maintenance plus légère associée à une économie d’emploi sont des atouts non négligeables très appréciés en ce temps de crise.
Une avionique moderne pour la planche de bord - Photo © Daniel LironL’école ALAT de Dax est la plus importante source de formation sur hélicoptères dans toute l’Europe et la présence permanente de formateurs militaires belges en font un outil de pédagogie multinational reconnu.
L’EC120 dont le premier vol remonte à 1995 a été livré à plus de 650 exemplaires dans le monde à des clients civils et militaires de plusieurs pays. Cet hélicoptère léger et rapide est fortement apprécié de ses utilisateurs par sa simplicité d’exploitation et son pilotage aisé. Pour l’anecdote rappelons qu’il est mis à l’honneur au sein de la patrouille acrobatique espagnole ASPA qui avec ses 6 appareils orange et gris en démontre l’extraordinaire maniabilité lors de ses présentations en meeting aériens.

Commenter cet article Répondre à cet article

1 Message

  • Bonjour,
    Apave Aeroservices met en place une école pour les mécaniciens hélicoptère licence B1.3, sur Montauban, (1500 Av de Fonneuve).
    Agrément Partie 147 n°00035 B1.1, B2, et B1.3
    Formation à la carte.
    E-learning/face à face, ex:10 semaines pour les 17 modules en stage intensif.
    Passage possible de la licence B1.1 Avion et B2.
    Réunion le 04 Mars 2011 de 14h à 16 h sur Montauban.
    Informations/Inscriptions :
    APAVE Aeroservices
    Domaine de Pelus – BAT C
    18 avenue de Pythagore
    33700 MERIGNAC – France
    contact@apave-aeroservices.com
    Tél. : +33.5.81.31.08.15
    Fax : +33.5.56.13.33.38
    www.apave-aeroservices.com

    repondre message