Luc Mercier : un pilote toujours en l’air

Mardi 10 août 2010

A 54 ans, Luc Mercier est un retraité heureux. Retraité ? Oui, puisque ce féru d’hélicoptère est un ancien pilote de l’armée, désormais responsable de sa petite société, Cévennes Hélicoptère. « Je suis resté seize ans dans l’armée en tant que pilote de combat et formateur, raconte-t-il. Cela fait maintenant dix-sept ans que je fais des baptêmes de l’air au départ d’Aigues-Mortes, et c’est la troisième année à Saint-Jean-du-Gard. »
Luc Mercier, un pilote toujours en l'air - Photo DREn été, Luc Mercier ne chôme pas, puisqu’outre les journées de vols de loisirs, ce professionnel dans l’âme endosse régulièrement la casquette de pilote de remplacement chez les pompiers, un second métier « qui demande beaucoup de patience, puisque certains jours je ne fais rien, mais lorsque je décolle enfin pour bombarder d’eau un incendie, ça valait le coup d’attendre ! » En complément, un jour par semaine, Luc Mercier dispense des formations de pilotage, de quoi partager sa passion avec les plus jeunes, puisque « de toute façon, je ne sais faire que piloter », dit-il en riant. Et comme toutes ces activités ne suffisent pas à ce "retraité" hyperactif, il propose également ses services pour réaliser divers travaux aériens : levage (pour hélitreuiller des piscines par exemple), reconnaissance et observation, et vols avec des caméramen ou photographes professionnels ou particuliers.
« J’ai toujours l’impression d’être en vacances quand je suis dans un hélicoptère, confie-t-il, surtout pour les vols touristiques. » Pas le temps donc de s’ennuyer, et, on peut le dire, si Luc Mercier passe la moitié de sa vie en l’air, il garde bien les pieds sur terre ! Léopoldine LANFREY source

Commenter cette brève Répondre à cette brève