Biarritz hélicos veille sur Albi

Mercredi 24 mars 2010

Nous avions rendez-vous dans ce lieu qui va bientôt fêter ses 100 Ans à la date du 6 juin 2010 pour rencontrer un équipage pas comme les autres et pour moi de faire un beau sujet.
Cardetti Michel pilote de Biarritz hélicoptère, Jean-Marie Potelle instructeur testeur d'helicoptères, Olivier Veillon observateur technique et Patrice Petit navigateur et pilote - Photo Thierry GallawayChaque année, l’aérodrome d’Albi c’est environ treize mille mouvements dans le ciel Albigeois, sur une aire réservée à l’aéronautique depuis le début du 20è siècle, avec Louis Guibert qui inaugura la piste en 1910 jusqu’à Pierre Oustau et son Fouga en évoquant l’azur Tarnais du 21è siècle.

Depuis un peu plus d’une semaine on a pu voir un hélicoptère survoler le ciel du Tarn, effectivement, les lignes et pylônes EDF sont soigneusement contrôlés, gage de qualité de notre fournisseur national qui nous n’en parlons pas assez, a un oeil critique posé en permanence sur son réseau et un peu le notre aussi en quelque sorte.

Michel Cardetti le pilote ancien militaire, Patrice Petit, le navigateur et pilote aussi, et Olivier Veillon l’observateur technique ancien de l’EDF compose ce trio sympathique des airs indissociable et compère qui opèrent dans nos cieux grâce à un hélicoptère modèle Ecureuil avec une technologie embarquée impressionnante. Ils traquent les moindres imperfections du réseau câblé aérien.

Suite à un ordre de mission émanant de ERDF, Biarritz hélicos est parmi nous pour veiller sur le réseau du Tarn, pylônes, composants, câblerie, accès divers seront minutieusement étudiés photographiés et répertoriés par GPS et ce, pendant un mois complet avec surtout un contrôle particulier concernant un des plus gros problèmes qu’ils rencontrent chaque année, j’ai nommé l’élagage des arbres qui à certains endroits peuvent causer des risques importants de dysfonctionnement sur le réseau voir même des dégâts. Dans un souci de prévention, les gars de Biarritz hélicos veillent au grain pour l’ERDF.

ils sont rodés à ce genre de pratiques et opèrent depuis plusieurs années pour contribuer à l’amélioration certaine du réseau, Michel nous dit de temps en temps essuyer les plâtres de certains particuliers habitants des zones visitées et même parfois avoir un procès pour avoir fait peur à des riverains, alors Mesdames et Messieurs s’il vous plaît ne vous inquiétez pas si un hélicoptère fait du vol stationnaire près de chez vous.

Photo © Thierry GallawayPatrice Petit, le navigateur pilote nous dit qu’il lui tarde d’avoir sa qualification pour pouvoir aussi piloter et Olivier, le plus jeune des trois qui à passé vingt ans chez EDF et connaît le réseau comme pas deux.

Biarritz hélicos c’est avant tout une aventure humaine, trois pilotes et navigateurs, deux instructeurs, des observateurs, une secrétaire près de dix personnes et deux Ecureuils, pas les petits qui montent dans les arbres, les gros, ceux qui montent dans les cieux.

Leur vie professionnelle est répartie entre les contrats gros comptes ERDF, Total Exploration, l’ Armée mais aussi le tourisme ainsi que des missions photos, cela représente plus de 220 jours par an sur le terrain et ce, depuis 2003.

Dans une semaine s’achèvera leur mission Tarnaise et ils rentreront dans leurs foyers pour repartir en mission après quelques jours de repos bien mérité. Thierry Gallaway source

- Cliquez ici pour voir la galerie photo du reportage par Thierry Gallaway.

Commenter cette brève Répondre à cette brève