Un hélicoptère dans la cour du lycée La Mennais !

Mercredi 7 avril 2010

Hier matin, deux anciens élèves du lycée ont posé leur Lynx sur le terrain de handball. Les élèves impressionnés ont pu suivre l’après-midi une conférence sur leur parcours professionnel.
Le Lynx, un hélicoptère de lutte anti sous-marin en provenance de la base d'aéronautique navale de Lanvéoc-Poulmic dans le Finistère, s'est posé à 10 h 15 - Photo Ouest-FRanceHier, à 10 h 15, sous un soleil de plomb, deux anciens élèves du lycée La Mennais ont trouvé une idée très originale pour parler de leur parcours professionnel. En provenance de la base aéronautique navale de Lanvéoc-Poulmic dans le Finistère, ils ont tout simplement posé leur hélicoptère sur le terrain de handball du lycée, sous les yeux des élèves ébahis et des professeurs... et pour le plus grand plaisir de la classe aéroplaneur du lycée.

Une opération charme de l’aéronavale qui devait avoir lieu en novembre et qui avait été reportée pour cause d’intempéries. C’est aussi un retour aux sources pour le lieutenant Gwendal Bigaud, le pilote de l’hélicoptère, et Cédric Brulé, technicien de l’aéronavale basé à Lanvéoc-Poulmic.

Avec leurs trois autres compagnons de vol, Typhaine Le Touze, second maître spécialiste en avionique, le lieutenant Olivier Bienvenu, pilote, et Virgile Gogniaux, second maître navigateur, ils ont expliqué lors d’une conférence à l’amphithéâtre l’après-midi, leur parcours professionnel. Aux premières loges, les anciens et nouveaux élèves de seconde de la classe aéroplaneur...

Deux parcours différents
Les maternelles grande section de l'école Saint-Louis n'ont pas voulu rater le spectacle. Ils ont tenu tête au lieutenant Bigaud - Photo Ouest-FrancePassionné d’aviation depuis qu’il est tout petit, Gwendal Biguaud n’avait qu’une idée en tête : voler. « Il a dit hélicoptère avant de dire maman », sourit sa mère, présente hier sur le nouvel aérodrome de la Mennais. Après un bac scientifique au lycée en 1997 et des études de mathématiques, il s’est tout naturellement dirigé vers l’aéronavale en 2000. D’abord navigateur aérien sur des avions Atlantique 2, il est devenu pilote d’hélicoptère après trois ans de formation à Lanvéoc-Poulmic et à Dax.

Cédric Brulé (au premier plan), technicien de l'aéronavale et Gwendal Bigaud, pilote de l'hélicoptère, deux anciens élèves du lycée La Mennais - Photo Ouest-FranceAujourd’hui à 31 ans, basé sur la frégate anti-sous-marine Primauguet, il revient de quatre mois de mission dans l’océan indien. Sa mission première ? La lutte anti sous-marin « mais nous sommes souvent sur des interventions de sauvetage en mer, pour des blessés, des appendicites par exemple », dit-il.

Rien ne destinait Cédric Brulé à se retrouver dans les hélicoptères. Après son bac pro maintenance au lycée, il poursuit par un DUT maintenance à Lorient, travaille à la Cellulose de Brocéliande. Un jeune lycéen très inspiré par le métier de technicien en grande conversation avec Typhaine Le Touze, technicienne spécialiste des instruments de bord - Photo Ouest-France Puis contre toute attente, passe le concours de la marine. Aujourd’hui, à 24 ans, il est technicien à la base d’aéronautique de Lanvéoc-Poulmic.

Hier les deux hommes sont repartis vers 16 h 45 dans un vrombissement assourdissant. En faisant probablement des émules... source

Commenter cette brève Répondre à cette brève