BHR vise les pilotes privés

Vendredi 20 février 2009

La société a conçu un hélicoptère ultraléger.
C’est le mois prochain que la société BHR devrait réaliser les premiers essais en vol du Fandango, un hélicoptère biplace ultraléger réalisé en composite et conçu dans ses bureaux de Biarritz (Pyrénées-Atlantiques). Créée il y a seulement deux ans, l’entreprise espère, avec cet appareil, conquérir un marché aujourd’hui en émergence, celui des pilotes privés dont le potentiel mondial s’élèverait actuellement à 500 unités par an, selon Pascal Bernuchon, le fondateur de l’entreprise et principal concepteur du Fandango. « Cette clientèle est à la recherche d’appareils performants, abordables et économes en carburant. Des qualités que seul le Fandango entend offrir », lance-t-il.

Avec ses quelque 2.000 licenciés privés, la France reste cependant un marché très étroit. C’est donc vers d’autres pays comme les États-Unis, l’Australie ou même le Brésil, où le pilotage d’hélicoptère est bien plus développé, qu’il espère trouver les meilleurs débouchés. Une internationalisation de son activité qui ne devrait toutefois pas remettre en cause le projet d’assembler le Fandango au Pays basque lorsque la phase d’industrialisation sera engagée.

Un second appareil
C’est d’ailleurs dans la région, chez Mécabasque, associé au capital de BHR, que sont fabriquées les pièces de structure. La certification du Fandango pourrait prendre vingt à vingt-quatre mois, le temps pour BRH de construire son réseau d’agents commerciaux et de développer un second appareil de plus forte capacité. Franck Audonnet source

Commenter cette brève Répondre à cette brève