Fandango, l’hélicoptère le plus léger du monde

Samedi 24 janvier 2009

Bientôt, l’entreprise BHR va faire voler son Fandango F6 dans le ciel de Biarritz. Un hélicoptère biplace qui s’annonce comme le modèle le plus léger du monde. La cellule en composite ne pèse à elle seule que 50 kilos !
 L'appareil FANDANGO devrait être commercialisé fin 2009 ou début 2010 - Photo Patrick BernièreLe secret de son poids léger tient dans l’intégration des dernières technologies développées pour la Formule 1. Module avant, caisson central et queue de l’appareil s’imbriquent dans une structure modulaire en composite carbone et Kevlar. Sur la balance, le tout ne pèse que 285 kilos, contre 370 kilos pour le Robinson R22, seul concurrent actuel qui se vend à 17 unités chaque semaine. « La durée de vie de la structure du Fandango est trois à quatre fois plus longue que celle de notre concurrent, assure Pascal Bernuchon, directeur de BHR et concepteur du projet. En prime, le composite a une très faible signature radar. Notre projet intéresse d’ailleurs les militaires pour une version drone ».

« Farfelu »
Pascal Bernuchon a commencé par fabriquer un petit hélico pliable dans son atelier. Puis il a monté un bureau d’études, Avsun Aerotechnic, qui élabore de l’outillage pour l’aéronautique, avant de créer sa propre entreprise de conception et de fabrication aéronautique. « C’est un appareil auquel je pense depuis plus de vingt ans. Mais longtemps, les gens m’ont pris au mieux pour un doux rêveur, au pire pour un farfelu », raconte l’entrepreneur.
Aujourd’hui, plus personne ne le prend pour un original. On appelle déjà BHR du Brésil et de Suisse pour préréserver l’un des futurs Fandango de série. Mieux, la Région Aquitaine, qui croit très fort au potentiel industriel de l’appareil, a versé fin 2008 une première enveloppe de près de 500 000 euros.

Dix emplois à la clé
L’entreprise biarrote a en effet développé sur fonds propres ce projet en investissant 1 million d’euros. « Il y a encore deux ans, j’étais seul. Aujourd’hui nous sommes huit dans l’entreprise, et fin 2009 si tout va bien BHR fera vivre dix personnes », explique Pascal Bernuchon.
Les premiers essais du prototype sont prévus dans les jours qui viennent.
L’appareil devrait être commercialisé fin 2009 ou début 2010, après une présentation au prochain salon du Bourget. BHR envisage un prix autour de 140 000 euros l’unité, contre 180 000 euros pour le concurrent américain. Un atout de plus ! Olivier Bonnefon source

Commenter cette brève Répondre à cette brève