Un hélicoptère installe le câble de la Tyrolienne à Bozouls

Samedi 15 août 2009

Au petit matin, tout est calme. Les cloches sonnent huit heures, l’air est frais, le temps magnifique, pas le moindre brin de brise. 8 h 10. On l’entend avant de le voir. Photo Yves Estivals Au niveau du restaurant du belvédère, on distingue dans la direction de Rodez un petit hélicoptère qui grossit, grossit.
8 h 12. L’aéronef fait un petit tour au-dessus du trou de Bozouls, avant d’atterrir dans un champ à proximité.
8 h 15. Il redécolle et se place au-dessus du belvédère, traînant sous lui l’élingue (câble qui permet le levage d’une charge). L’assistant de Vert-Tea-Jeu fixe prestement le câble de la tyrolienne.
8 h 17. Le câble est fixé. L’hélico franchit le gouffre en un clin d’œil et une fois de l’autre côté, c’est la pêche à la ligne : le pilote amène le câble aux"
récupérateurs" de Vert-Tea-Jeu. En dessous, les arbres s’agitent comme dans une tempête.
8 h 25. Après quelques tâtonnements, le câble est enfin accroché, puis lâché par l’hélico. Il se dévide à toute vitesse. Pascal Bastide, directeur de Vert-tea-jeu, fait une danse de Saint-Guy pour éviter de se faire emporter. Il récolte une belle écorchure à la cheville gauche. Pendant ce temps, l’hélico se repose dans le champ.
8 h 40. Petit café pour tout le monde.
9 h 04. Chacun repart, l’hélico montre une dernière fois son ventre à Bozouls. La tyrolienne est en place.
15, 16 et 17 août, 5 euros la traversée du canyon. Animé par Vert-tea-Jeu. source

Commenter cette brève Répondre à cette brève