L’hélicoptère au secours de l’homme en 1955

Samedi 27 septembre 2008

Article écrit par Bernard Crolet, tirée d’une revue de juin 1955
Les récentes performances de l’hélicoptère français « Djinn », construit par la S.N.C.A.S.O. ont été suivies avec la plus grande attention par tous ceux qui s’intéressent aux problèmes du sauvetage de la vie humaine et en particulier par la commission de « Secours en Montagne » de la Fédération Française de Montagne.
Le 3 mars 1955, piloté par Jean Dabos et emmenant comme passager à bord, Jean Castagne, ingénieur de S.N.C.A.S.O., cet appareil a assuré, pour la première fois au monde, une liaison en biplace avec le refuge de la Jungfrau situé à 3 450 m, démontrant ainsi ses qualités particulières pour toutes les opérations en montagne.
Au cours du même vol le pilote Dabos a, en outre, accompli une performance absolument inédite en se posant sur un sommet voisin de la Jungfrau, le Moach, situé à 4 090 m.
Et cela donne un regain d’intérêt aux essais effectués l’été derniers en matière d’utilisation de l’hélicoptère pour le secours et le sauvetage en montagne.
En effet, une série d’expériences systématiques menées avec un hélicoptère Bell 47 D1, du Secrétariat à l’Aviation Civile et Commerciale, dans le cadre des stages de Ski et d’Alpinisme, ont permis de mettre en évidence les services remarquables que ce genre de machine peut rendre au « Secours en montagne ». (...)
L'hélicoptère au secours de l'homme en 1955 (page 1 sur 3)
L'hélicoptère au secours de l'homme en 1955 (page 2 sur 3)
L'hélicoptère au secours de l'homme en 1955 (page 3 sur 3)
Le Bell 47 vu de face avec ses 2 civières extérieures latérales - Photo DR
Décollage du Bell 47 - Photo DR
Le blessé est installé sur la civière extérieure du Bell 47, avant son évacuation rapide - Photo DR

Commenter cette brève Répondre à cette brève