Les ambulanciers du ciel

Jeudi 26 septembre 2013

C’est maintenant un fait avéré, les airs font partie intégrante du transport sanitaire d’urgence. Un exemple parmi tant d’autres : depuis le 11 juillet 2013, le Centre Hospitalier Départemental Yonnais dispose d’un hélicoptère attaché aux urgences pour toute la Vendée. Dans ce département où la population est doublée lors de la période estivale, l’ARS a lancé cette expérimentation jusqu’à la fin de la saison.
L’appareil rouge et jaune, de type Eurocopter 135, équipé comme une ambulance, peut accueillir à son bord un médecin, un infirmier et un ambulancier en plus du pilote et de la victime. L’ARS, à l’issue de l’été, fera le point sur cette expérimentation.
Alors, une fois n’est pas coutume, Transport Sanitaire va quitter “le plancher des vaches” pour aller observer une activité à la fois proche et complémentaire de la sienne : les ambulanciers du ciel”.
Si véhicules et ambulanciers savent déployer toute leur efficacité quotidiennement, force est de constater que parfois certains accès peuvent s’avérer soit difficiles, soit longs. La voie des airs s’impose alors, encore faut-il que les conditions météo soient favorables et que la géographie de la zone d’intervention autorise une approche.
Aussi, bien souvent, la conjonction des modes d’intervention terrestres et aériens s’avèrent des plus utiles et que par la route, ou par les airs, c’est la même mission qui est poursuivie : secourir, assister, convoyer en conciliant urgence et sécurité. (...) La suite ci-dessous en page n°10.

Commenter cette brève Répondre à cette brève