Le Tour de France vu du ciel : les hélicoptères de prise de vue et relais

Vendredi 6 juillet 2012

Et 1 et 2 hélicoptères pour les prises de vues… Et une, et 2 et 3 caméras au total sur ces deux hélicos… Et un et deux hélicoptères supplémentaires, relais des images…

Comment travaillent ces pilotes, cadreurs et techniciens HF chaque jour sur le Tour de France ?
Le Tour de France ce sont à la fois des images des caméras motos mais aussi des images vues du ciel filmées depuis des hélicoptères, le tout géré par Euro Media France pour France Télévisions.

L’un des deux cadreurs hélico du Tour de France 2012, Vincent Houeix, était encore l’an passé cadreur moto. Il cadre pour la première fois ce Tour dans un hélicoptère. Eric Veyssière, le cadreur de l’hélico 1 un habitué de la course lui a fait un joli compliment en me précisant qu’il était « très talentueux ».

Le travail en hélico est un travail d’équipe.
En effet, une image ne peut être réalisée sans une entente parfaite entre le cadreur et son pilote. Eric Veyssière travaille depuis 20 ans avec Franck Arrestier. Le pilote de l’hélicoptère 2 est Richard Sarrazy.

A leurs cotés se trouve aussi un technicien HF d’Euro Media France.

Enfin pas d’images d’hélicoptères sans un hélicoptère relais et sans un point relais placé sur un point haut.
En effet les images des hélicoptères transitent toutes par un hélicoptère relais. Dès qu’un hélicoptère images est en l’air (parfois à moins de 50 m de hauteur par rapport aux cyclistes), un autre hélicoptère relais est placé à 1000 m au-dessus de lui.

Cet hélicoptère relais transmet les images de l’hélicoptère prise de vue mais aussi de caméras motos situées dans la même zone à un car relais situé sur un point haut de la course qui transmet à son tour les images soit en hertzien vers le car HF Euro Media France situé sur la ligne d’arrivée ou via satellite à la régie de la ligne d’arrivée. (...) Lire la suite sur mediaunautreregard.com

Commenter cette brève Répondre à cette brève