Hélicoptères Guimbal monte en cadence

Samedi 9 mars 2013

Le constructeur d’aix-les Milles enregistre un regain d’intérêt pour son petit hélicoptère biplace Cabri G2 avec à la clé des commandes prometteuses.
Héli-Union vient de choisir le Cabri G2 pour son centre de formation HUTC (Héli-Union Training Center), à Angoulême. La commande porte sur deux exemplaires qui seront mis en service en avril. Pour Hélicoptères Guimbal, ce contrat ouvre les portes du marché de la formation des pilotes professionnels des grandes compagnies et des Etats. Il est porteur d’importants débouchés commerciaux. C’est également le cas de l’accord conclu à la mi-février avec l’opérateur chinois Shanghai X-Square Aviation Co, portant sur l’achat de deux machines et sur le financement de la certification du Cabri G2 en Chine. L’année a donc bien débuté pour le constructeur, qui totalise à ce jour une dizaine de commandes fermes et qui ambitionne de livrer une vingtaine d’appareils en 2013, contre 14 en 2012 (dont un seul en France).

Accélération des ventes
Hélicoptères Guimbal, qui va franchir au printemps le cap des 50 hélicoptères produits, a réalisé en 2012 un chiffre d’affaires de 4,3 M€, en hausse de près de 20 % par rapport à 2011. Bruno Guimbal, son PDG, avance deux raisons pour expliquer l’accélération récente de ces ventes. La première est directement liée au retour d’expérience : “Un premier Cabri G2 va atteindre le cap des 2000 heures de vol en mai, dans une école suédoise. Pour le marché, c’est une preuve concrète de la fiabilité de la machine, d’autant que d’autres appareils vont rapidement passer les 2000 heures de vol.” Le second facteur qui explique, selon le père du Cabri, le décollage des ventes, est l’antériorité de la société, créée au début des années 2000. “Avant d’acheter un hélicoptère à 300000 euros, un client veut être rassuré quant à la pérennité de son constructeur. Il faut du temps pour cela.” (...) Lire la suite sur pressdisplay.com

Commenter cette brève Répondre à cette brève