Un CH-7 Angel a été volé à Montélimar

Mardi 5 mars 2013

Avis : Un CH-7 Angel a été volé à Montélimar (26). Si vous avez des informations, merci de nous contacter.

Ce CH-7 Angel a été volé à Montélimar (26) - Photo rotorfly.fr
...
06/03/2013 Un hélicoptère volé en plein jour à Montélimar
Un hélicoptère ULM s'est volatilisé d'un hangar pourtant fermé à clef - Photo Dauphiné LibéréUn vol pas banal s’est produit sur l’aérodrome de Montélimar la semaine passée. Un hélicoptère ULM (notre photo) s’est volatilisé d’un hangar pourtant fermé à clef et protégé par une alarme. Et pas de traces d’effraction… Seul un témoin aurait aperçu l’engin, partant sur une remorque, en plein jour, croyant que son propriétaire venait le chercher. Une enquête est ouverte. source
...
MAJ le 08/03/13 -Plusieurs habitants du Trièves en Isère auraient vu, dimanche, l’hélicoptère ULM dérobé la semaine dernière à l’aérodrome de Montélimar dans la Drôme, et dont la photo est parue mercredi dans notre journal. Les policiers chargés de l’enquête cherchent à recouper les différents témoignages. source
...
MAJ le 10/03/13 - L’hélicoptère ULM volé signalé en Nord-Isère
L’hélicoptère ULM, aperçu à Pellafol et à Mens dans le Trièves il y a quelques jours (édition du 8 mars), n’est pas celui d’Alain Coudeyras.
Cet habitant de Faverges-de-la-Tour s’était offert un hélicoptère ULM jaune monoplace “Angel” pour ses 70 ans, un modèle rare produit seulement à 130 exemplaires. « Un rêve de gamin », confie l’intéressé, qui s’est évanoui la semaine dernière après le vol de son engin sur l’aérodrome de Montélimar, où il était entreposé. Un vol en plein jour et sans effraction.

Ce jour-là, lundi 25 février, seul un ingénieur travaillant à l’aérodrome a expliqué aux enquêteurs avoir aperçu furtivement l’hélicoptère, chargé sur une remorque, quitter le site. Il avait cru alors que son propriétaire était venu le chercher.

Une nouvelle piste plus sérieuse
Suite à l’article paru dans nos colonnes le 7 mars, des témoins ont rapporté avoir vu l’appareil dans le Trièves, dimanche dernier. « C’était bien un hélicoptère ULM, mais d’un modèle différent biplace, donc plus gros, et de couleur blanche », rapporte Alain Coudeyras, forcément déçu. « Cet engin tout à fait en règle était en train d’effectuer des relevés topographiques ».

Après cette fausse piste, le Nord-Isérois déclare en avoir une autre « plus sérieuse », qui l’a conduit vendredi… en Nord-Isère ! Alain Coudeyras a en effet rencontré un salarié de la déchetterie de Villette-de-Vienne qui l’a contacté par téléphone, après avoir reconnu l’appareil, en lisant l’article dans le journal. « Mon collègue et moi nous avons aperçu le même hélicoptère ULM jaune, survolant la commune, jeudi 28 février, rapporte le témoin joint hier. L’appareil arrivait de Serpaize et se dirigeait vers Villette. Il est repassé dans l’autre sens et a atterri près du stade. Cinq à dix minutes après, il a redécollé. L’ULM est passé juste au-dessus de la déchetterie et j’ai pu apercevoir le pilote de profil. Il s’agissait d’un homme âgé de 50 à 60 ans. »

Les enquêteurs du commissariat de Montélimar ont entendu ce nouveau témoin et poursuivent leurs investigations, avec l’appui de la police de l’Air.

De son côté, Alain Coudeyras fait des suppositions : « Le pilote s’est sûrement arrêté pour remettre de l’essence dans l’appareil qui a une autonomie d’1h30 en vol. Mais la station-service de Villette-de-Vienne était fermée. Il a donc redécollé en direction de Saint-Jean-de-Bournay, avec une réserve limitée, qui l’a certainement contraint à atterrir dans un périmètre de 20 à 25 kilomètres autour de Villette ». (...) Lire l suite sur le dauphine.com->http://www.ledauphine.com/faits-divers/2013/03/09/l-helicoptere-ulm-vole-signale-en-nord-isere]

Commenter cette brève Répondre à cette brève