630 millions d’euros pour huit hélicoptères dans un hangar

Jeudi 5 juin 2008

Les hélicoptères Chinook, livrés en 2001, étaient destinés aux forces spéciales britanniques en Afghanistan. Les hélicoptères Chinook, livrés en 2001, étaient destinés aux forces spéciales britanniques en Afghanistan. Crédits photo : ASSOCIATED PRESSLe ministère de la Défense britannique est accusé d’avoir gâché environ 500 millions de livres (630 millions d’euros) pour l’achat de huit nouveaux hélicoptères qui ne sont toujours pas en service au bout de sept ans. Un audit parlementaire a parlé d’un « ratage en or massif » et d’« acquisition la plus incompétente jamais réalisée ». Les appareils, des hélicoptères lourds de type Chinook, commandés en 1995 et livrés en 2001 par Boeing, étaient destinés aux forces spéciales britanniques en Afghanistan. Mais en raison d’un oubli dans le contrat, Boeing n’a pas voulu livrer les codes sources des logiciels de vol, indispensables pour l’homologation par la Royal Air Force. Inutilisables en Afghanistan, où les forces britanniques manquent cruellement de transports héliportés, les appareils ont été placés dans des hangars climatisés sur une base anglaise. En attendant, la RAF a décidé de modifier d’anciens hélicoptères, déjà en service, en installant des appareils de vision nocturne. Mais les nouveaux écrans ont été jugés dangereux car ils réduisent le champ de vision des pilotes ! Et les huit nouveaux hélicoptères ne voleront pas avant 2010 car ils doivent être rétrogradés dans une version de vol plus ancienne, qui est elle homologuée. Toutes ces péripéties ont presque doublé le coût d’achat initial de 259 millions de livres. La Grande-Bretagne possède une flotte de plus de 40 Chinook, capables chacun de transporter 54 soldats en armes. source

Commenter cette brève Répondre à cette brève