L’armée de terre survole l’Argonne

Samedi 6 octobre 2007

Le 3e Régiment d’hélicoptères de combat de la base d’Etain (Meuse) était, jusqu’à jeudi, en manœuvres à Ville-sur-Tourbe.
« Brief » avant décollage.Un exercice divisé en deux plots opérationnels, Ville et Monthois (Ardennes), sous l’égide du commandant Richou (chef de bureau opérationnel et d’instruction) en PC sur la base de Vouziers-Sechault (Ardennes). Leur zone d’évolution se situant entre Charleville-Mézières, Bar-le-Duc et Verdun.
Ces manœuvres ont pour but de mettre en application le savoir-faire tactique de mise en place de plots autonomes opérationnels en installation de campagne.
Sous le commandement du capitaine Quintin, le plot de Ville-sur-Tourbe est composé de trois hélicoptères Pumas dont un Puma toucan et de six hélicoptères Gazelles Viviane (équipées de caméras thermiques et de jumelles à vision nocturne).
Pilotes, navigateurs et logistique forment un détachement de 44 militaires, le repérage nocturne est leur spécificité.
Parmi ce groupe, le maréchal des logis Sergine Descatoire, pilote de Gazelle depuis 2002 et la mécanicienne Georges, chargée des contrôles techniques des appareils.
Ce détachement a pris position à proximité de la salle polyvalente qui a été mise à leur disposition par la municipalité, elle accueille la logistique. Une mise en condition nécessaire pour ces hommes qui s’apprêtent pour certains à partir en mission pour une période de deux mois en Côte d’Ivoire et d’autres pour quatre mois au Kosovo.
Mardi après-midi, la météo peu favorable, interdisant tous vols, leur à permis d’accueillir les enfants de regroupement scolaire du village. source

Commenter cette brève Répondre à cette brève