Nouveau livre : Métier pilote hélico

Dimanche 8 juillet 2007

« Je suis un homme, je suis homme », chante à nouveau Michel Polnareff, mais cela n’empêche pas de penser que, dans bien des domaines, certaines femmes égalent ou surpassent la gent masculine. Anne Chantal Pauwels, l'auteur de ce livreAnne-Chantal Pauwels-Teste est de celles-là. Pilote d’hélicoptère professionnelle (et jolie de surcroît), elle s’est lancée l’exercice difficile de la rédaction d’un ouvrage sur un sujet très vaste et un peu hermétique.
Bien des auteurs masculins pourraient l’envier (à commencer par ma modeste personne), car ce n’est pas céder à la facilité que d’écrire un ouvrage basé sur des témoignages humains. Elle a, durant deux ans, recueilli, de la bouche de professionnels du métier, leurs aventures mêlées de passions et de danger aux commandes de leurs appareils dans des conditions météo pas toujours favorables.

Dès ses débuts, l’hélicoptère a eu ses égéries : pionnières casse-cou, elles ont montré que cet appareil, autrefois fort instable, pouvait aussi se dompter sous des mains plus légères. À titre d’exemple, citons Hanna Reitsch qui vola dans la Deutschlandhalle de Berlin sur Fw 61 en 1938, Valérie André (devenue Général), ou Claudia Bergaut, pilote gendarme. La corporation s’agrandit et nous ne nous en plaindrons pas.

Couverture du livre "Métier pilote hélico" écrit par Anne-Chantal PauwelsMétier pilote d’hélico est d’une présentation fort agréable, très bien illustré en couleurs par de magnifiques photos prises "sur le vif " avec de nombreux croquis, dont quelques dessins d’enfants et plusieurs chroniques en pleine page appelées "Petites gazettes" qui retracent quelques événements survenus à des équipages, ainsi que des renseignements utiles sur les utilisateurs. Pour exemple, le déclenchement des secours en mer ou de petits historiques sur les formations aériennes hélicoptères dans la Gendarmerie ou la Sécurité Civile.

Tous les secouristes ou spécialistes utilisant l’hélicoptère quotidiennement sont passés en revue. Des lignards d’EDF aux pilotes hauturiers, toutes les spécialités par corps de métier sont bien représentées, et on apprend beaucoup sur les difficultés inhérentes à l’emploi de cet appareil. On ne s’ennuie pas une seconde à la lecture de ce livre qui plaira tant au profane amateur d’aventures vécues qu’au professionnel qui s’y retrouvera forcément dans ces nombreux récits narrés par les protagonistes eux-mêmes.

Bref, un excellent ouvrage à conseiller à tous les amoureux de l’hélicoptère, un livre qui dans la bibliothèque aura sa place parmi les "beaux livres". Un léger bémol cependant : nous aurions aimé trouver un index ou une table des matières permettant de retrouver plus rapidement le récit recherché. Mais soyons indulgents : il s’agit d’un premier livre ! Cela n’enlève rien à sa qualité ni au plaisir que l’on a de le lire d’un trait ou de "survoler" quelques récits authentiques de ces "chevaliers du ciel"... sous rotor !

Certains regretteront l’absence de citation de nos quelques grands pionniers français qui ont œuvré avec ténacité au développement de l’hélicoptère, comme Louis Breguet, constructeur, René Dorand, inventeur du Gyroplane, Charles Marchetti, concepteur de l’Alouette, Jean Boulet, pilote d’essais, et René Mouille ingénieur de génie à qui l’on doit la technologie des rotors dont le célèbre "fenestron" (maintenant copié mais jamais égalé)... et d’autres encore. Mais il est vrai que ce n’était pas le sujet principal de cet ouvrage.

Peut-être verrons-nous un second volume davantage axé sur le parcours des nombreux pilotes civils, issus souvent de l’Armée, mais reconvertis dans des domaines particuliers comme le travail aérien en forêt, les écoles de pilotage, l’épandage agricole, ou "suiveurs" des grands prix, du Tour de France, du Paris-Dakar, ou de la Route du rhum. Daniel Liron source

PDF - 3.2 Mo
Plaquette interieur du livre

"Dans un monde de plus en plus virtuel, je souhaite partager ce livre avec tous ceux qui croient en la puissance du duo homme/machine, "pour de vrai", en réel lien avec la nature. Quand on survole les côtes déchiquetées de la presqu’île de Quiberon, au ras des flots déchaînés, quand on hésite à sauver une vie dans la neige à haute altitude, car le vent souffle trop, rendant improbable le moindre "posé". Quand on prend la décision d’affronter les stratus à 200 pieds/sol, pour embarquer une jeune femme plus qu’enceinte sur l’Ile d’Yeu, sans avoir le droit à l’erreur d’appréciation météo, pour rejoindre l’hôpital... Le bonheur est là, quand on est capable d’apprécier la vie chaque matin ! “[...]

(Cliquer sur les pages pour feuilleter le livre)

* Livre de Anne-Chantal Pauwels
* Préface de M. René Romet et Didier Delsalle
* Série limitée
* 144 pages illustrées
* 23 x 32,6 cm
* Prix : 50€

Commander

Commenter cette brève Répondre à cette brève