Les hélicoptères à l’assaut des flammes

Mercredi 13 octobre 2010

L’incendie qui s’est déclaré il y a trois jours au coeur de la forêt du Maïdo et a déjà embrasé plusieurs centaines d’hectares reste pour l’heure incontrôlable. Devant l’ampleur du sinistre qui s’étend d’heure en heure, les autorités ont dû multiplier les moyens humains et techniques. C’est ainsi que cinq hélicoptères ont été réquisitionnés pour appuyer le travail des pompiers au sol.
Cela fait plus de 60 heures que pompiers, agents de l’Office National des Forêts et militaires s’affairent pour tenter de circonscrire l’incendie spectaculaire qui défigure la forêt primaire du Maïdo depuis ce lundi 11 octobre.

Les conditions difficiles d’accès au site, la vitesse de progression des flammes et la force du vent ont très vite compliqué la tâche des soldats du feu. Conséquence de cette dégradation de la situation, les autorités ont été contraintes d’étendre davantage le dispositif de sécurité. C’est ainsi que quatre hélicoptères bombardiers d’eau ont été réquisitionnés pour soutenir l’action des pompiers au sol.

Depuis ce lundi, les secours aériens ont multiplié les largages au plus près de la ligne de feu, allant même jusqu’à intervenir à 15 mètres des flammes. A défaut d’interrompre la propagation des flammes, l’action répétée des hélicoptères a permis de contenir le feu à certains endroits.

En une heure, chaque hélicoptère effectue près de 20 rotations. Ce mercredi, les HBE (hélicoptères bombardiers d’eau) et l’engin de la gendarmerie ont survolé la zone sinistrée de 6 heures à 18 heures. Malgré les efforts ininterrompus des secours, l’incendie n’était toujours pas maîtrisé à la nuit tombée. source

- Cliquez ici pour voir le reportage.

Commenter cette brève Répondre à cette brève