L’Alouette III sous l’uniforme

Jeudi 4 septembre 2014

L’ALOUETTE III sous l’uniforme - Parution le 04/09/2014
Auteur : Patrice Gaubert & Bernard Palmieri.
Edition : PROFILS AVIONS N°25
Couverture du livre Alouette III Sous l'uniformeSi on demande à l’homme de la rue de citer un avion de ligne, il pensera "Boeing" ou "Airbus" ; pour un avion de chasse, il répondra "Mirage" ou "Rafale"... Mais demandez-lui le nom d’un hélicoptère, et c’est très certainement "Alouette" qui viendra en premier ! Depuis plus d’un demi-siècle, l’Alouette III sillonne les cieux du monde entier. Plus de 1400 appareils sont sortis des chaines françaises, et plus de 600 ont été produits à l’étranger, soit environ 2000 cellules. Un grand nombre de ces machines a connu une carrière civile, mais la majorité a servi sous l’uniforme dans des missions très variées, de la France à l’Australie, de l’Inde au Costa-Rica, et du Danemark à l’Afrique du Sud, que ce soit depuis la terre ferme qu’à partir d’un navire en mer. Aujourd’hui l’Alouette III quitte peu à peu les tarmacs et il était temps de conter par le détail la carrière militaire de cette fabuleuse machine et surtout, l’action des ces hommes et femmes qui l’ont mise en oeuvre, au sol comme en vol, en temps de paix comme en opérations de guerre. Toutes les unités françaises sont visitées, ainsi que les entités d’état (Sécurité civile, CEV). Suivent soixante dix huit utilisateurs étrangers, des plus connus au plus exotiques, qu’ils aient volé sur un unique appareil ou reçu une centaine de machines. Pour tous, français comme étrangers, un profil couleur inédit et de nombreuses photos illustrent un texte précis et documenté. Des récits de personnel navigant, une liste de production, de nombreuses illustrations techniques renforcent encore l’exhaustivité de cette monographie de l’Alouette III sous l’uniforme, tout premier ouvrage d’ampleur sur le sujet.
• Format : A4
• Nombre de pages : 352
• Nombre d’images : 960
• Langue : Français
• Nb profils couleur : 40
En savoir +

Commenter cette brève Répondre à cette brève