Un hélicoptère de la Sécurité civile s’écrase en Haute-Corse avec cinq personnes à bord

Dimanche 26 avril 2009

Un dramatique accident d’hélicoptère a fait cinq morts hier samedi soir en Haute-Corse. L’épave a été localisée ce dimanche matin par les secours. L’appareil de la sécurité civile qui transportait une femme en train d’accoucher, a disparu samedi à 19h35 des écrans radar au-dessus du défilé de Lancone, une région montagneuse située au sud-ouest de Bastia.
L’appareil a été repéré ce dimanche matin vers 3h30. A son bord, tous les passagers sont décédés : une jeune femme âgée de 20 ans et son nourisson tout juste né, une femme médecin du Samu de 43 ans, ainsi que le pilote et le co-pilote de l’appareil.
La jeune femme, originaire du village de Costa en Balagne (Haute-Corse), a accouché en vol mais son bébé n’a pas survécu à l’accident, ont précisé les secours.

L’épave en au moins deux morceaux
L’épave, qui serait au moins en deux morceaux, a été repérée par un hélicoptère des secours qui avait pu décoller et qui a fourni les coordonnées GPS du lieu de l’accident aux équipes au sol.
Les causes de l’accident sont toujours inconnues, selon la même source qui a précisé qu’aucun appel de détresse n’avait été passé par le pilote et qu’aucune communication radio ne laissait entrevoir que quelque chose d’anormal se passait à bord. La naissance de l’enfant n’a également pas été communiquée par le pilote.
L’hélicoptère de la Sécurité civile de Haute-Corse, un Dragon 2b, avait décollé à 19h15 du centre de secours de Ponte Leccia (Haute-Corse) situé à moins de dix kilomètres du village de Lento où la femme enceinte a été prise en charge.
Au moment de sa disparition, l’aéronef survolait le défilé du Lancone, chaîne montagneuse au sud-ouest de Bastia et faisait route en direction du centre hospitalier de Bastia lorsqu’il a cessé tout signal de la radio et du transpondeur. Le temps était alors médiocre dans cette zone montagneuse.
Au total, une trentaine d’hommes de la gendarmerie et des sapeurs pompiers ont été mobilisés, parmi lesquels des hommes spécialisés du sauvetage en milieu périlleux, ont précisé la gendarmerie de Bastia et les pompiers.

Michèle Alliot-Marie, ministre de l’Intérieur a exprimé sa « profonde émotion »
L’enquête sera probablement confiée à la section de recherche du transport aérien de Roissy.
Michèle Alliot-Marie, ministre de l’Intérieur a exprimé sa « profonde émotion » dans un communiqué publié dimanche matin. Elle a adressé « ses sincères condoléances aux familles des victimes » et « assure de son soutien l’ensemble des personnels de la Sécurité civile et du SAMU qui oeuvrent quotidiennement au service des Français ».
La ministre a annoncé une enquête administrative et technique pour déterminer les causes de l’accident. Elle est attendue en Corse ce dimanche. source

Commenter cette brève Répondre à cette brève

1 Message