Le PGHM d’Annecy a un nouveau centre opérationnel

Mercredi 31 mars 2010

Le peloton de gendarmerie de Haute montagne (PGHM) d’Annecy a un nouveau centre opérationnel. Les militaires ont participé à ces travaux car ils n’avaient pas de gros moyens à leur disposition. Un reportage TV8MB.

Quand on n’a pas de moyen, on a des idées, disait l’autre. Le groupement de gendarmerie de Haute-Savoie a pris l’expression à la lettre en transformant l’ancien hangar à vélos et la salle de cohésion de travaux manuels en centre opérationnel pour le Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) d’Annecy. Le PGHM d'Annecy a un nouveau centre opérationnel Tous les militaires se sont retroussé les manches pour faire tenir la mutation dans l’étroite enveloppe de 15 000 €. Et le résultat est très réussi, a pu constater l’escouade de représentants civils et militaires, venue assister hier matin à l’inauguration. Parmi eux, Roger Bollard qui, du haut de ses 80 ans, ne cachait pas son émotion. Le major faisait partie des premiers "PG" alors affectés à Saint-Gervais. « C’est un laboratoire du secours en montagne » s’est enthousiasmé le colonel Kim. « Le PGHM, qui compte deux centres en Haute-Savoie, réalise entre 1400 et 1500 secours par an, dont un tiers par Annecy (le reste étant du ressort de Chamonix). Un chiffre conséquent au regard des 4 000 secours français et, surtout, qui est en constante progression ». source

Commenter cette brève Répondre à cette brève

1 Message

  • Intervention du 12-10-2018 Tours en Savoie (Albertville) 15 octobre 19:17, par DESCHAMPS CHRISTOPHE

    Mes chers Anges,

    c’est avec une certaine émotion que je vous adresse toute ma reconnaissance et ma pleine gratitude pour l’intervention dont j’ai bénéficié le 12-10 dernier, oû j’ai été secouru par votre escadron.

    Félicitations pour la rapidité, le professionnalisme et le dévouement de ces Hommes.

    Perché à 15m de haut, je n’ai pas voulu prendre de risque inconsidéré, j’ai composé le 18 extrêmement gêné par la situation.

    Merci à l’équipage qui par un regard "bleu du treuilliste ", un tit mot ou une poignée de main, a sû m’apporter confiance,sérénité et réconfort.

    Je suis fier d’être Français et de vivre dans un pays disposant d’un personnel et d’un dispositif de secours aussi exceptionel.

    SOYEZ BENIS.

    Respectueusement.
    Christophe

    repondre message