Hélitreuillage délicat suite au naufrage du cargo espagnol

Mercredi 5 février 2014

Naufrage d’un cargo espagnol. Le Luno s’est encastré dans une digue à Anglet, près de Biarritz, avant de se couper en deux.
Une opération, déclenchée après le naufrage survenu vers 10h du matin, a permis d’évacuer les douze membres d’équipage, dont un blessé. Les vents soufflant à 110 km/h ont rendu l’hélitreuillage difficile.

...

Le pilote de l’hélicoptère de l’Armée de l’air explique comment après une tentative avortée, il a pu, avec les autres militaires, hélitreuiller les douze personnes bloquées dans le cargo Luno qui s’est échoué ce mercredi matin à Anglet.

"À part deux ou trois petites contusions, pas de blessé grave", rassure le capitaine Benjamin Bougault. C’est lui qui pilotait le Puma de l’Armée de l’air qui est allé hélitreuiller les 11 marins espagnols et le pilote français coincés sur le cargo Luno.

Il raconte "les deux phases" du sauvetage : "D’abord on a réussi à déposer un plongeur sauveteur sur le pont, avec la très grosse houle qu’il y avait. Le souci, c’est qu’il y avait trop de houle et qu’on ne pouvait pas récupérer les naufragés en sécurité."

La mer s’est calmée un temps par la suite, "on a pu y retourner", raconte le militaire. Après avoir discuté avec le capitaine du bateau, "on a vu que les conditions permettaient de sortir les gens en sécurité, les 11 Espagnols, plus le Français de la « machine » en toute sécurité." Source

Commenter cette brève Répondre à cette brève