Coupe Icare 2012 : Après les voiles, les ailes, les ballons, … les pales…

Jeudi 4 octobre 2012, par Patrick // Patrick Gisle

0 Commenter cet article/rubrique A propos de l'auteur Partager cette page Ajouter les articles de cette rubrique à un flux rss [INACTIF] Imprimer la page Envoyez cet article à vos amis [INACTIF]

EC 120 et montgolfière - Photo © Patrick GisleChaque troisième week-end de septembre a lieu depuis 1974 en Isère la plus grande manifestation d’engins volants légers au monde.
Cet événement à l’origine uniquement dédié aux parapentes et aux deltaplanes avec son fameux concours de déguisements en vol se déroule sur le site international de vol libre de Saint-Hilaire-du-Touvet - Lumbin. Il s’agit en fait de deux sites distincts : celui du décollage sur le très beau Plateau des Petites Roches (alt. 900m) en contrebas de la barre de la Chartreuse et celui de l’atterrissage dans la vallée du Grésivaudan situé sur la commune de Lumbin (alt. 230m), près de Crolles.

Depuis plusieurs années, les organisateurs ont su maintenir et même augmenter l’engouement pour leur "grande fête" en l’ouvrant à ceux qui avaient osé motoriser leurs engins : les paramoteurs et ULM pendulaires, faisant alors rentrer dans l’organisation la Fédération Française d’ULM… Il était toujours question de "toiles" volantes…

Autogyre - Photo © Patrick GisleEnsuite tout naturellement, il fut introduit aussi des démonstrations de planeurs et d’avions de voltige (souvent fait en toile aussi !)… mais également d’autogyres, autre engin léger, moins connu, mi avion, mi hélicoptère souvent confondu avec ce dernier, notre préféré…

Finalement, avec l’arrivée depuis quelques années de hélicoptère ultra-léger, prétendant à être reconnu ULM (cf. article classe 6), et qui non sans mal y a réussi en février de cette année, on a désormais la possibilité de voir les exhibitions de tous les engins volants légers identifiés ou « presque » à cette grande fête des passionnés de vol sous toutes ses formes, y compris et à ne pas oublier pour leur magnifique spectacle coloré, les montgolfières… et l’aéromodélisme.

Autogyre - Photo © Patrick GisleCela donne en tout 15 disciplines du monde de l’ultra-léger, avec 10 000 pilotes dont 500 en démonstration et 165 pilotes déguisés, 38 heures de show avec 85 000 spectateurs ! L’organisation est à la mesure avec 900 bénévoles et 31 associations partenaires.

Dans les nombreuses animations proposées, je n’allais bien sur pas oublier les baptêmes en hélicoptère... normal… celui-là, enfin plutôt magnifique dans sa belle robe cuivrée-métallisée. Cet EC 120 "Colibri" proposait un beau vol en boucle depuis la vallée pour survoler tout le plateau du site "haut" de la Coupe Icare.
La prestation était assurée par une société de transport et travaux héliporté basée dans les Alpes-de-Hautes-Provence : J N’ Air, créée par un pilote renommé et très sympathique : Jean Roussot. Montgolfière - Photo © Patrick Gisle C’est lui-même qui était aux commandes avec un talent facile à qualifier dans les vidéos suivantes… Le ballet des baptêmes enchaînés avec virtuosité a réalisé une animation très prisée, en particulier avec le soleil du dimanche matin.

Dans les invités "officiels" à voilures tournantes, nous n’avons pas pu avoir la Sécurité Civile du Versoud qui devait venir le samedi et le dimanche, interventions de secours oblige et n’ayant plus qu’un seul appareil en service en intersaison.
Kompress CH7 Charlie 2 de Matthieu de Quillacq - Photo © Patrick GislePar contre nous avons la chance d’avoir les démonstrations du "Monsieur" de l’hélicoptère ultra-léger, oh combien sympathique et charismatique : Matthieu de Quillacq en personne qui est arrivé quelque peu déguisé… jouant le jeu de la Coupe Icare avec beaucoup d’humour.
Venu le samedi matin de Barcelonnette par une météo à en décourager plus d’un, en suivant le relief, il nous a fait le samedi en fin après-midi une démonstration de sa maîtrise "fusionnelle" de son CH7 Charlie 2, en jouant même avec les plots de balisage de la piste ULM provisoire ! (voir vidéo ci-dessous).
Importateur des appareils du constructeur italien Kompress, Matthieu est la personne en France qui a le plus contribué à introduire l’hélicoptère ultra-léger et à ce qu’il soit reconnu comme la 6ème classe d’ULM. (cf. article classe 6).

Lors de notre rencontre, Matthieu m’a annoncé qu’il allait chercher début octobre son CH77 Ranabot, dernier modèle très attendu de Kompress en configuration biplace de front. Il vole depuis juin, mais après l’obtention officielle de sa fiche d’éligibilité, il attendait son immatriculation en bonne et due forme pour aller le chercher. Ca doit être chose faite à ce jour.
Cockpit du Kompress CH7 Charlie 2 - Photo © Patrick GisleA noter que Matthieu est aussi et fort légitimement le septième instructeur reconnu classe 6 en France. Il forme principalement les acquéreurs de ses appareils. Kompress CH7 Charlie 2 en vol, piloté par Matthieu de Quillacq - Photo © Patrick Gisle A savoir que quarante sept CH7 dans les différentes versions volent en France, tous appartenant à des particuliers. On attend quel premier club va investir dans un CH77 ou un nouvel appareil comme le Mustang F260 de BHR Aircraft, annoncé pour novembre ou le LH212 et se faire reconnaître centre de formation… Attention à l’engouement… il y aurait du monde en attente…

Curieux de tout les engins volants, il y en a un qui a en particulier attiré mon attention, ayant besoin de l’hélicoptère pour s’élancer, c’est le fameux Jetman : Il s’agit du pilote professionnel suisse Yves Rossi, qui a développé depuis 2004 une aile rigide dorsale en carbone de 2.4m d’envergure équipée de quatre mini réacteurs. Il s’élance depuis un avion ou un hélicoptère et peut couvrir des distances horizontales jusqu’à 35 km à 200 km/h en n’évoluant que grâce au mouvement de son corps. L’atterrissage se fait par parachute. En septembre 2008, il avait alors traversé la Manche de Calais à Douvres en moins de dix minutes avec trente deux litres de kérosène.
Cette fois-ci, il n’a pas eu l’autorisation de monter les quatre petits réacteurs de modèle réduit. Il s’est alors fait monter par Jean Roussot jusqu’à 3300m en EC 120 pour se laisser choir à plus de 250 km/h en exécutant une très longue boucle au-dessus de la Chartreuse, Jet Man et l'EC 120 F-GYVE piloté par Jean Roussot - Photo © Patrick Gisle survolant des crêtes pour revenir ouvrir son parachute en vertical du site de décollage et se poser dans la vallée : époustouflant !

La Coupe Icare étant l’évènement aéronautique le plus ouvert qui soit à tout engin volant, je ne me voyais pas ne pas citer non plus :
• Les démonstrations des deux autogyres : Pascal Podogorska, instructeur et champion de France 2009 et 2010 basé à Montélimar sur Magni M16 et Stéphane Pégaze d’Albertville sur DTA J-Ro.
• La patrouille des Cap’Tens : Composée de deux Cap 10 pilotés par un couple Franco-Américain de voltigeurs – instructeurs de réputation mondiale : Marianne et Adam Shaw.
• L’exhibition d’un Biplan Boeing Stearmann de 1940 en voltige !
• L’Equipe de Voltige de l’Armée de l’Air sur Extra 330, une formule 1 de la voltige avec 330 cv pour moins de 500 kg ! Exhibition réalisée par le très talentueux capitaine Varloteaux.
A noter la diffusion mardi 9 octobre d’une deuxième série de reportages sur France 4 consacrés à la patrouille de France et justement à l’EVAA.
Le ballet des montgolfières - Photo © Patrick Gisle• Et bien sûr les magnifiques montgolfières qui le samedi soir n’ont pas réussi à monter, plaquées par la masse d’air, mais qui ont fait du rase-motte, pour notre plus grande joie (et ont fini dans les maïs !)

Bravo à l’organisation de la Coupe Icare et aux participants.
Merci à Frédérique Assael du service Presse, à Louis Collardeaux, président du comité FFPLUM Rhône-Alpes, à Jean Roussot, Matthieu de Quillacq et Pascal Podogorska pour leur accueil.

Liens :
www.coupe-icare.org
www.equipedevoltige.org
www.jetman.com
www.captens.fr
www.zapiks.fr/la-coupe-icare-2012.html

• Cliquez ici pour lire l’article sur l’édition 2013.
• Cliquez ici pour lire l’article sur l’édition 2014.
• Cliquez ici pour lire l’article sur l’édition 2015.

Décollage EC 120 avec JETMAN - Vidéo © Patrick Gisle

Atterrissage EC 120 - Vidéo © Patrick Gisle

A bord EC 120 avec Jean Roussot aux commandes - Vidéo © Patrick Gisle

Démonstration CH7 Charlie 2 avec Matthieu de Quillacq aux commandes - Vidéo © Patrick Gisle

Commenter cet article Répondre à cet article