Vocation

Du rêve à la réalité, un seul pas à franchir.

Lundi 4 juillet 2011, par Marc // Marc Lafond

1 Commenter cet article/rubrique A propos de l'auteur Partager cette page Ajouter les articles de cette rubrique à un flux rss [INACTIF] Imprimer la page Envoyez cet article à vos amis [INACTIF]

C’est l’histoire de Benoît Ponthieux, enfant de famille modeste originaire de Grenoble (38) engagé dans l’Armée de l’Air qui après un parcours difficile et incertain est aujourd’hui copilote sur PUMA.
Benoît, basé en Nouvelle Calédonie avec son équipe et la collaboration des Services de Secours Néo Zélandais et Australiens, sont intervenus au large de Nouméa pour hélitreuiller un marin philippin souffrant d'une appendicite à bord de son cargo, pour l'évacuer ensuite sur le centre hospitalier territorial Gaston Bourret de Nouméa - Photo © Armée de l'AirBenoît, basé en Nouvelle Calédonie avec son équipe et la collaboration des Services de Secours Néo Zélandais et Australiens, vient d’intervenir au large de Nouméa pour hélitreuiller un marin philippin souffrant d’une appendicite à bord de son cargo, pour l’évacuer ensuite sur le CHR régional où il sera opéré et sauvé ; bel exemple de solidarité !

Si je m’attarde sur Benoît, c’est qu’il faisait partie de toute une pléiade de jeunes qui nous rendaient visite régulièrement à la Base du Versoud à l’époque où les accès étaient libres et sans contrainte et aussi parce qu’il était le petit protégé de mon ami Francis Delafosse.
Ce jeune, comme beaucoup d’autres, fasciné par tout ce qui volait, passait son temps au CELAG (centre de loisirs Aérospatial de Grenoble) à démonter les différentes machines en fin de potentiel que l’armée rétrocédait au musée afin d’occuper la jeunesse oisive et éventuellement de susciter des vocations, ce qu’elle a réussi sans tapage la plupart du temps. Le Rêve de la Voie Royale : Etre « Pilote de Chasse » les habitaient tous, certains ont réussi, d’autres ont atterri au transport ce qui était un moindre mal, ce fut le cas de Greg, un ami de mon fils Luc.

Je me souviens aussi avec émotion de Giliotte que j’ai beaucoup soutenu et aidé sur le plan Technique, ce dernier était photographe de salle d’opération au CHU de Grenoble. Tout son temps et son argent sont passés dans sa passion jusqu’à l’obtention de son Brevet Professionnel de Pilote (PPH), ce qui est très difficile par la voie privée.

Je rêve d’un soleil permanent en hommage à tous ces jeunes hommes qui ont cru à leur RÊVE !

info portfolio

Commenter cet article Répondre à cet article