Jean-Marie Potelle

Dernier ajout : 11 décembre 2020.

Jean-Marie Potelle, alias Papycoptere : Pilote d’hélicoptère depuis 45 ans avec plus de 12 700 heures de vol hélicos et 262 heures avions.
Actuellement retraité, journaliste aéronautique indépendant.
Une mine de renseignements, connu comme le loup blanc dans le monde des voilures tournantes.
Tout premier rédacteur pour les récits et autres rétrospectives.

Derniers articles

Air-Glaciers : une aventure qui n’est pas finie

Vendredi 28 janvier 2011, par Papycoptere // Jean-Marie Potelle

Trois noms sont à retenir pour cette aventure : Hermann GEIGER, Fernand MARTIGNONI et Bruno BAGNOUD. Dans les années 1950, les cabanes n’étaient ravitaillées en matériel ou vivres que par les mulets ou les hommes qui portaient jusqu’à 40 kg sur leur dos. Herman GEIGER, pilote à l’Aéroclub du Valais eut l’idée d’utiliser l’avion pour faire ce genre de portage. Il imagina une trappe placée sous l’avion pouvant larguer au passage les commandes, cerains colis fagiles étaient équipés de parachutes. Puis l’idée (...) [Suite »]

56 ans que les gendarmes volent "en toute impunité"

Mercredi 8 décembre 2010, par Papycoptere // Jean-Marie Potelle

Cette aventure, on la doit au Colonel Piqueton et CE Fouche qui était un ancien Aérostier devenu Directeur Technique de la Gendarmerie Nationale. A eux deux, ils vont démontrer les possibilités de l’hélicoptère au sein de l’Arme. Le résultat : la commande d’un Bell 47 G fin 1953. Celui-ci sera payé avec les deniers de la Gendarmerie.
Pour les équipages, décision fut prise d’envoyer les volontaires aider leurs collègues de l’Armée de Terre en Indochine et en particulier à Saigon. Cette expérience avec (...) [Suite »]

Le dernier vol du Dauphin de la Sécurité civile

Mercredi 10 novembre 2010, par Papycoptere // Jean-Marie Potelle

Je tenais personnellement à vous raconter ce voyage à bord d’une machine que j’avais bien connu. En effet en 1984, j’étais employé comme Instructeur Testeur pilote sur les Hélicoptères de la société Hélifrance. Cette année-là, nous vîmes arriver deux Dauphins 365 C1, le 5018 F-GBEO et le 5043 F-GBEP. Ces appareils destinés à la desserte des Aéroports Parisiens furent repeints en bleu, blanc, rouge. La décoration était originale et ne laissait personne indifférent.
J’ai adoré piloter cette machine qui avait (...) [Suite »]

Le vol de l’hélicoptère au-dessus de l’eau

Mardi 26 octobre 2010, par Papycoptere // Jean-Marie Potelle

Dans la réglementation pour les monomoteurs, il est dit que c’est le survol d’une étendue d’eau à une distance de la côte telle qu’en cas de panne l’aéronef ne peut atteindre une terre se prêtant à un atterrissage d’urgence. L’équipement à bord doit être d’un gilet pour chaque personne, un canot équipé et une balise si le vol est supérieur 100 Nm de la côte. D’autre part, un plan de vol doit être déposé niveau (LVL) permettant un contact radio permanent. Les trajets sont imposés en CTR Jersey et Méditerranée. (...) [Suite »]

HELICOP-JET : un "BEL" hélicoptère

Dimanche 17 octobre 2010, par Papycoptere // Jean-Marie Potelle

A l’occasion de mes nombreux vols sur Djinn à Saint-Cyr-l’Ecole, j’avais eu l’occasion d’emmener un personnage d’un certain âge mais particulièrement curieux. Il s’agissait de Charles Déchaux. Ancien Ingénieur de chez Panhard, celui-ci s’intéressait à la technique du Djinn ; pour quoi faire, je ne le savais pas. Après chaque vol, il posait des questions à Pierre Grenet, le président et mécanicien de l’Héli Club Maurice Ripoche où étaient entreposés les Djinn.
Un beau jour après être allé avec lui travailler (...) [Suite »]

Visite à la SAG de Toulouse

Mardi 12 octobre 2010, par Papycoptere // Jean-Marie Potelle

C’est grâce à mon ami le colonel Daniel Leimbacher, le « Patron » des Formations Aériennes, que j’ai pu aller visiter cette unité de To[uouse. Aujourd’hui, je suis accompagné de Thierry Gallaway, photographe et journaliste et de Romain Ballard, caméraman.
Arrivé à Francazal que nous avons eu du mal à trouver car les indications sont vraiment inexistantes, nous sommes forts bien accueillis par le lieutenant-colonel Bernardini et son équipe. Autour d’un café, il nous explique que la (...) [Suite »]

Claude Fourcade : destination imprévue

Mardi 28 septembre 2010, par Papycoptere // Jean-Marie Potelle

Comme disent tous les pilotes, une mission n’est jamais la même ; il y a toujours un facteur qui change, même si l’on croit que c’est routinier. Pour Claude, cela s’est confirmé mais heureusement tout s’est bien terminé.
Fin janvier, début février 1981 il fait connaissance d’un nouveau client qui lui demande de le transporter avec sa secrétaire à Orléans. Ce client se dit assureur, paye en liquide et promet un futur contrat à Claude.
Le 27 février, l’individu revient avec une autre personne qu’il dit (...) [Suite »]

Claude Fourcade, compétence et simplicité

Lundi 20 septembre 2010, par Papycoptere // Jean-Marie Potelle

Raconter Claude n’est pas chose facile tellement son histoire est longue alors c’est avec une certaine fierté que je vais essayer de vous narrer le personnage.
Il est né le 6 juillet 1934 à Viviers en Ardèche. C’est en 1945 que son père le fait entrer à l’Ecole Militaire Préparatoire d’Epinal qui se repliera à Montélimar puis à Aix-en-Provence. Son géniteur, alors gendarme, demande son affectation en Allemagne. Le séjour durera sept ans. En 1956, l’armée de l’Air recrutait des candidats élèves pilotes, (...) [Suite »]

Mes retrouvailles avec Christian Blugeon

Mardi 14 septembre 2010, par Papycoptere // Jean-Marie Potelle

Il y a quelques mois j’étais du côté de Chamonix, je suis allé voir mon ami Pascal Brun qui m’a fait faire du B3. J’avais prévu d’aller voir Christian à Morzine mais j’avais ma femme et une amie avec moi qui m’avaient laissé aller à Argentière. N’ayant pas prévenu Christian de mon passage, je n’ai pas voulu le déranger. Connaissant sa passion pour la compétition automobile, je lui téléphonai pour savoir s’il avait l’intention de venir à Albi pour le Grand Prix ; à ma grande surprise il me répondit par (...) [Suite »]

SA3210/321 le Super Frelon : une sacrée machine

Mercredi 18 août 2010, par Papycoptere // Jean-Marie Potelle

Construire un hélicoptère de la classe des 13 tonnes n’est plus une difficulté aujourd’hui quand on voir les appareils Russes comme le MI 26 qui décolle à une masse max de 56 tonnes et son grand frère le MI 12 « Homer » qui décollait à 105 tonnes, mais à l’époque c’était pour Sud Aviation un défi de grande ampleur. Heureusement il y eut l’aide de Sikorsky qui savait faire des hélicoptères lourds et amphibies comme le S 61 « Sea King » ; quant à la transmission, c’est Fiat qui donna la main.
Mais pourquoi un (...) [Suite »]

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9

Commenter cette rubrique Commenter cette rubrique

3 Messages

  • Jean-Marie Potelle 3 juillet 2013 11:11, par Roger Pythoud

    Salut Jean-Marie,
    Comment vas-tu depuis le temps, je garde des bons souvenirs de toi. La dernière fois tu étais à Mégève, tu es ou maintenant ?
    Moi je me suis marié.
    J’attends de tes nouvelles.

    Bonnes salutations.

    Roger Pythoud
    Villars-sur-Ollon

    repondre message

    • Jean-Marie Potelle 20 septembre 2013 10:05, par POTELLE Jean-Marie

      Bonjour Roger,
      Je vis à Albi maintenant et m’occupe toujours d’hélicoptères et toi que deviens-tu ?
      Amitiés.
      Jean-Marie

      repondre message

  • Jean-Marie Potelle 12 juillet 2016 21:22, par Robert Costiou

    Salut Jean-Marie,
    un petit moment depuis Hélifrance et Total !
    Je suis du côté de Bordeaux, une retraite arrivée un peu tôt. Toi tu résiste encore...
    A un de ces jours.
    Robert

    repondre message