Bruno Bagnoud, un géant

Mercredi 9 mars 2011, par Papycoptere // Jean-Marie Potelle

2 Commenter cet article/rubrique A propos de l'auteur Partager cette page Ajouter les articles de cette rubrique à un flux rss [INACTIF] Imprimer la page Envoyez cet article à vos amis [INACTIF]

« Mon père, c’est un roc, un géant… Tout pourrait s’écrouler autour de lui, il resterait debout. C’est une force de la nature, je le respecte et je l’admire ». Voilà ce que disait François-Xavier, son fils. Bruno Bagnoud devant l'Alouette III - Photo collection JMP En effet, Bruno Bagnoud est un géant ; tout ce qu’il a entrepris lui a réussi, que ce soit dans le sport et bien sûr dans l’aviation et encore plus dans le secours aérien.
Il a su s’entourer de gens compétents, partageant les mêmes idées, que ce soit Hermann Geiger, Fernand Martignoni dont les fils ont continué a travaillé avec lui.
Aujourd’hui, son fils David s’occupe de l’informatique et de la publicité, Jo Pouget est le Chef Pilote Hélicoptères, Pascal Fournier s’occupe de la Maison FXB, Gérald Robyr est à la tête du Team Handling et Géraldine Burket est chef pilote avions. Tout ce beau monde continue à faire avancer les idées de Bruno.
Albina du Boisrouvray et son fils François-Xavier Bagnoud - Photo collection JMPMais comment en est-il arrivé là ?
Il est né le 23 février 1935 à Chermignon dans le Valais. Sa formation est assez exemplaire.
Maturité classique à Berne en 1954
Maître de sport Macollin en 1961
Officier de l’Armée Suisse de 1961 à 1964
Professeur de ski du canton du Valais en 1963
Pilote professionnel avion en 1965
Pilote professionnel hélicoptères en 1965
Fondateur et PDG d’Air-Glaciers depuis le 1er août 1965
Plus de 6500 heures de vol à son actif.

Il est administrateur de :
• SOS ASSISTANCE
• WILLY BÜLHER
• GEO-PHOTO
• SIGMACOM – 1989
• MPS
• TRANS-HELI
• SOS EVASAN
• TELE-OVRONNAZ
• AQUANOSTRA

Il est également :
Président de l’Association Suisse des Pilotes de Glaciers
Président de l’Association François-Xavier Bagnoud
Président des Usagers de l’Aéroport de Sion

Ses titres honorifiques :
Livre sur Bruno Bagnoud « Parole d'Honneur » 1999 - Photo collection JMP • République Française – Médaille d’Or de l’Encouragement au Progrès en 1966
• Arts Sciences et lettres : Diplôme de médaille d’Argent Pilote – Sauveteur en montagne 1968
• Grand Prix Humanitaire de France : Croix de Chevalier pour acte de courage et de dévouement en 1975
• Ordre du Chevalier de Provence
• Membre fondateur du club des 3000 à Crans Montana en 1981
• Les ailes de Cristal de l’ASJA en 1987
• Prix PME 1989
• Distinction remise en 1991 sous forme de plaque souvenir par la Société Aérospatiale pour récompenser Air-Glaciers pour son engagement en Suisse, à savoir 150 000 heures de vol dans des conditions difficiles en montagne.
• Vice Président, puis président et coprésident avec Madame du Boisrouvray (mère de François-Xavier) de l’Association FXB-ONG - de 1989 à ce jour.
• Sortie du livre sur Bruno Bagnoud « Parole d’Honneur » 1999
• Création de la Maison FXB du Sauvetage en 2001
• Ambassadeur de l’AOC du Pain de Seigle Valaisan. Distinction remise en 2004
• Célébration des 40 ans d’AIR-GLACIERS lors d’une journée Portes Ouvertes en 2005
• Mérite de l’Insigne du Sauvetage en Montagne décerné à Chamonix en 2006
• Aérosuisse Aviation Award 2007, en hommage au pionnier et entrepreneur de Mérite au dévouement Inconditionnel à la cause de l’Aviation au Service de son prochain.
• Intronisé Chevalier d’honneur à la Confrérie de la Channe à Zinal 2008.
• Sortie du livre de Joëlle Bozon « Innovateurs et grandes figures de la vie alpine » 2009.
• Parrain de l’Airbus A 320-300 de Swiss baptisé au nom de la ville de Sion en 2010.

Un parcours exceptionnel pour Monsieur Bruno Bagnoud. Grand bravo et chapeau bas.

Boutades et Maximes préférées de Bruno Bagnoud
• Le premier risque que nous prenons dans la vie, c’est de naître.
• Nous avons sauvés plus de vies que nous n’en avons perdus.
• Sans amitiés on ne fait rien de durable.
• Le seul ennemi de l’humanité, c’est l’être humain. Nous n’avons pas besoin de civiliser la science, nous avons besoin de la science pour civiliser les hommes.
• La vie ne vaut pas d’être vécue que par rapport à ce que vous pouvez apporter aux autres.
• Le plus court chemin pour arriver au bonheur, c’est de rendre les autres heureux.
• Le temps ne se compose pas seulement d’heures mais d’amour et de volonté et on a peu de temps quand on a peu d’amour.
• Se rendre compte que le monde est injuste et continuer à vivre avec cette injustice permanente autour de nous me semble le plus grand anachronisme de notre temps.
• Se rappeler que ni le fanatisme, ni la violence ou le mépris n’ont jamais, dans toute l’histoire de l’humanité fait avancer une civilisation. L’histoire nous a démontré le contraire. Cela devrait nous inciter à nous responsabiliser.
• Nous n’héritons pas de la terre de nos parents, nous l’empruntons à nos enfants (Saint-Exupéry).
• La grandeur d’un métier est avant tout d’unir les hommes.
• Dans le ciel il n’y a pas de solutions, il y a des forces en marche, il faut les créer et les solutions suivent.
• Et si l’on peut te prendre ce que tu possèdes, qui peut te prendre ce que tu donnes.
• Faite que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.
• Nous sommes libres d’aller où bon nous semble et d’être ce que nous sommes.
• Je n’aime pas les sédentaires du cœur. Ceux-là n’échangent rien, ne deviennent rien.
• Fais de ta vie un rêve et d’un rêve, une réalité.
• Ce qui import ce n’est pas d’arriver c’est d’aller vers.
• La vérité, ce n’est point ce qui se démontre, c’est ce qui simplifie.
• Ça marche toujours lorsque l’on sait ce que l’on fait.
• Ce n’est point dans l’objet que réside le sens des choses mais dans la démarche.
• Ce que d’autres ont réussi, on peut le réussir.
• On ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible avec les yeux.
• Les vrais miracles font peu de bruit.
• Il faut autour de soi des réalités qui durent (Jonathan Livingston le Goéland – Richard Bach).
• Brisez vos limites, faites sauter les barrières, mobilisez votre volonté, exigez la liberté comme un droit, voyez ce que vous voulez être.
• Découvrez ce que vous aimeriez faire et faites tour votre possible pour y parvenir (Jonathan Livingston le Goéland –Richard Bach).

Un très grand merci à Ingrid BEAUVAIS pour sa gentillesse et la documentation qu’elle m’a envoyé.

- Cliquez ici pour lire "Air-Glaciers : une aventure qui n’est pas finie" par Jean-Marie Potelle.

Commenter cet article Répondre à cet article