Un élève pas comme les autres

Mercredi 22 juillet 2009, par Papycoptere // Jean-Marie Potelle

2 Commenter cet article/rubrique A propos de l'auteur Partager cette page Ajouter les articles de cette rubrique à un flux rss [INACTIF] Imprimer la page Envoyez cet article à vos amis [INACTIF]

Il y a quelques années m’est arrivée une rencontre pas banale du tout. Un soir, je reçois un coup de téléphone d’un personnage ayant eu mes coordonnées par une revue aéronautique.
Ce dernier, pilote professionnel, souhaitait que je le reprenne en double sur Alouette 2 car il n’avait pas volé depuis un certain temps. Nous prenons rendez-vous pour que je le rencontre à son domicile. Jean-Marie et son élève à bord de l'Alouette 2 F-GEHQ - Photo collection JMP Ayant chez moi le Manuel de Vol de la machine, je le lui apporte. Nous avons parlé de ce qu’il avait fait et son carnet de vol ne présentait pas beaucoup d’heures ce qui m’étonna mais il resta trés discret sur son parcours.
Nous nous sommes retrouvés le lendemain à Toussus-le-Noble. L’Alouette était prête sur sa plate-forme, pas pratique du tout car pas large et l’appareil, en plus, était sur train haut. Après une visite prévol très bien faite par le personnage, nous nous sommes installés à bord, il m’expliqua la mise en route et appliqua ce qu’il venait de me réciter.
Par précaution, j’effectuai le décollage en lui demandant de me suivre aux commandes. Il effectua la translation à basse vitesse et je fus étonné par sa souplesse et son calme. Direction Guyancourt, notre zone de travail, et là le programme complet fut respecté. Tour de pistes, travail sol, stationnaires et auto rotations.
A la fin de cette séance, j’ai ramené l’appareil sur la plate-forme puis nous sommes allés déjeuner et avons prévu de nous revoir le lendemain. Il me demanda l’autorisation que sa fille puisse l’accompagner, je viendrai alors avec la mienne.
Rentré chez moi, quelque chose me disait qu’il me cachait des éléments.
Le lendemain, nous nous installons à bord, les deux fillettes à l’arrière. Mise en route et cette fois je lui laisse faire le décollage de la plate-forme prêt à bondir sur les commandes au cas où. Mais ce ne fut pas nécessaire, il décolla bien droit et tint le stationnaire sans problème. Une nouvelle fois, direction Guyancourt. Après 1 heure d’exercices, je descendis de l’hélico et mis sa fille devant. Il était aux anges.
Retour à la case départ ; je lui propose alors de faire l’approche, ce qu’il fait parfaitement et pose l’engin là d’où il avait décollé. Resurprise, généralement les élèves n’aiment pas poser l’hélico là-dessus.
Encore une fois le doute s’installait en moi quant à son passé.
Le lendemain, il me demanda de le prendre sur Bell 47 et là ce fut une autre histoire car la synchro Gaz/Pas ne lui plaisait pas du tout. En effet, sur les appareils à turbine, les tours rotors sont maintenus en permanence grâce au régulateur, sur les hélicoptères à pistons il faut accélérer ou décélérer pour maintenir ces fichus tours. Une commande de plus.
Bref, au bout de deux fois 1 h 30 je le lâchai enfin.
Et là il consentit à me dire la vérité. Il avait été en stage à l’Ecole de Guerre à Paris. Corse d’origine, il était entré dans l’Aéronavale et était devenu pilote d’hélicoptères. Il était en plus Instructeur sur Alouette 2 et 3, Lynx et Super Frelon, rien que ça ! Il n’avait pas voulu me donner ces éléments car il voulait être testé à fond sans faveur. J’ai demandé au Directeur de la Société de lui accorder quelques heures, étant en règle et c’est comme cela qu’il effectua pour nous quelques opérations de baptêmes de l’air. Quelques temps après, il m’envoya un courrier que je vous joints car il était devenu ensuite le Patron de la Base de Lanvéoc-Poulmic et plus tard une haute autorité à Toulon.

info portfolio

Commenter cet article Répondre à cet article

1 Message

  • Un élève pas comme les autres 22 juillet 2009 13:49, par Chris

    Avec ce nouveau récit, cela porte à 30 le nombre de récits et autres rétrospectives écrit par Jean-Marie Potelle ; Bravo Papycopter, good job ! Je suis certain qu’il te reste de nombreux trésors dans ta mémoire et dans tes archives. Bonne continuation !

    repondre message