Un grand du Secours Héliporté en Montagne lâche les commandes

Vincent SAFFIOTI

Samedi 10 décembre 2011, par Francis // Francis Delafosse

1 Commenter cet article/rubrique A propos de l'auteur Partager cette page Ajouter les articles de cette rubrique à un flux rss [INACTIF] Imprimer la page Envoyez cet article à vos amis [INACTIF]

Retour solo voltige sur Fouga Magister - Photo V. SaffiotiIl m’est très difficile de voir partir un tel passionné du secours héliporté en montagne sans ressentir l’envie et le besoin de signaler ici sa magnifique carrière.
Très jeune, en 1975, Vincent rentre dans l’Armée de l’Air comme élève-pilote de chasse et volera sur "Cap 10", "Fouga Magister" et "T 33 Bird" jusqu’en 1978.
Il quittera ensuite les performances des avions de chasse pour les battements de pales des hélicoptères de l’Aviation Légère de l’Armée de Terre et sera affecté comme pilote de combat sur la Base des Mureaux, puis par la suite en escadrille d’Etat-major au 1er GHL sur Alouette II et Gazelle SA341 jusqu’en 1984.

Muté sur sa demande à la 2ème Escadrille ALAT de Montagne du 5ème GHL de Grenoble basée au Versoud, il effectue ses premières missions de secours en montagne sur Alouette III et remplace de temps à autre les Pilotes de la Sécurité civile grâce à la parfaite collaboration entre les deux Ministères de tutelle (Défense et Intérieur).

Ayant goûté à ce qui deviendra son futur métier, il quitte l’Armée en 1990 pour intégrer le Groupement Aérien de la Sécurité civile Vincent Saffioti pose auprès de sa Gazelle sa342 ALAT - Photo collection Vincent Saffioti après un stage effectué au sein de la Police Nationale à l’issue duquel, il sera immédiatement affecté à la Base Hélicoptère d’Annecy.
Le jour de son arrivée, assurant les fonctions de Mécanicien d’équipage de permanence, j’eus l’impression de voir arriver chez nous un ancien Pilote de bombardier "LANCASTER" tout droit sorti du film "La bataille d’Angleterre". Et même si l’esprit n’était pas loin (ce qui n’était pas pour me déplaire), en fait, il n’en était rien, je compris très vite les jours suivants que j’avais à faire à un véritable passionné du secours parfaitement intégrable parmi nos plus anciens, qu’ils soient Pilotes ou Mécaniciens.
Vincent Saffiotti aux commandes de l'Alouette III sécurité civile Dragon 74 ; à ses côtés : Francis Delafosse (début des années 90) - Photo © André FatrasPendant plus de sept années, il effectuera prés de 2500 missions dans les Montagnes Alpines Savoyardes en alternant son service de la région Annécienne aux plus hauts sommets Chamoniards.

Et c’est en 1997 qu’il me rejoindra à la Base de Grenoble et grand fut mon plaisir de me retrouver en vol à ses côtés, nous remémorant parfois nos missions passées les plus difficiles ou les plus rocambolesques. Il se qualifiera sur EC 145 et effectuera le stage de qualification en vol de nuit avec jumelles à vision nocturne (JVN).

Je n’oublierais jamais ce jour où, quittant nos familles à regret à la veille de Noël 1992, nous avions décollé d’Annecy pour nous rendre à Chamonix afin d’assurer la semaine de permanence. Une fois posés sur la DZ des Bois totalement enneigée, nous fûmes obligés de nous frayer un chemin à la pelle pour atteindre notre modeste cabane retrouvée sans eau, sans chauffage et sans électricité... A Chamonix, Vincent Saffioti aux commandes de l'Alouette III Sécurité civile avec à ses côtés René Romet et en arrière-plan, Anselme Baud - Photo France 3 Lyon Alors que j’étais scandalisé par ces conditions, pestant le "système" et personnellement décidé à faire demi-tour, Vincent, lui, sut réagir avec humour pour m’en dissuader. Il m’encouragea à rendre notre triste logement habitable pour le reste de la journée. Nous fûmes correctement dépannés par les services compétents mais... que le lendemain de ce jour de fête.

Et comment ne pas me souvenir de ce posé en catastrophe dans la Vallée Blanche le 22 février 1994 causé par une anomalie de fonctionnement du rotor principal de notre Alouette III F-ZBAW. Quelques mètres avant de toucher le sol, je m’apprêtais à sauter en vol dans l’épaisseur de neige poudreuse, persuadé que jamais il ne parviendrait Vincent Saffioti aux commandes de l'EC 145 à Grenoble Le Versoud - Photo © Franck Jourdan à poser la machine tant les vibrations insupportables nous malmenaient dans tous les sens.

En 2007, Vincent Saffioti acceptera d’assurer les fonctions de Chef de la Base à Grenoble se retrouvant ainsi le cinquième responsable de la toute première Base Protection civile créée en 1957.
Décoré de la médaille du Secours en Montagne, de la médaille d’Honneur de la Police et de six médailles pour actes de courage et dévouement dont la "Vermeil", il quittera le service actif le 1er janvier prochain au terme de 36 années de carrière aéronautique totalisant plus de 10 000 heures de vol pour 4500 secours Saffioti est ses MOB - Photo collection V. Saffioti au cours desquels furent effectués prés de 6000 treuillages en missions opérationnelles de jour comme de nuit.

Puisse-t-il profiter le plus possible d’une longue et belle retraite. En quittant ce travail, il ne connaîtra plus jamais ces merveilleux vols, mais tout ce bon temps qui s’offre à lui maintenant, celui-là non plus, il ne l’aura pas volé.

Bienvenue au club, mon cher Vincent !

MAJ 03/06/2012
• Cliquez ici pour lire l’article de Marc Lafond intitulé "Fin de carrière".
• Cliquez ici pour lire également "Trois figures du secours héliporté tirent leur révérence".

Commenter cet article Répondre à cet article

28 Messages

  • Un grand du Secours Héliporté en Montagne lâche les commandes 10 décembre 2011 17:47, par Marc Lafond

    Bel article et bel hommage à Vincent que j’ai eu le privilège de côtoyer à Grenoble et lors des essais du BK 117.
    La passion de l’Aéromodélisme lui permettra de continuer le Rêve.
    Longue et belle retraite.
    Respect et amitiés de ton ami Marc.

    repondre message

  • J’ai eu le plaisir de rencontrer Vincent au temps d’une DZ chaleureuse et accueillante pour la passionnée d’hélico que je suis, alors cher Vincent, bonne et agréable retraite auprès des tiens. Amicalement

    repondre message

  • Un grand du Secours Héliporté en Montagne lâche les commandes 11 décembre 2011 17:06, par VEYRET Joël

    Merci Vincent pour tout ce que tu as fait pour faciliter notre travail de sauveteur, et toujours dans la bonne humeur. Etant presque voisin, nous aurons l’occasion de nous revoir.
    Bonne continuation dans cette nouvelle vie de retraité bien agréable, mais parfois nostalgique !
    Bien amicalement,
    Joël

    repondre message

    • Merci à tous, maintenant la page est tournée et je me rends compte que je n’avais pas des amis mais des frères d’armes dans cette grande famille du secours en montagne, et je remercie ceux qui m’ont fait confiance et ceux qui m’ont appris le métier, tous nos anciens et ceux qui ont partagé mes aventures.
      Merci à Francis et à tous les mécanos, qui à mes cotés, ont été des équipiers dignes des meilleurs co-pilotes qu’un commandant de bord n’a jamais eu. J’ai vécu des moments inoubliables avec les équipages du Gh, les secouristes CRS, Pghm et Médecins de montagnes ; j’ai tellement de souvenir, que 100 livres ne les contiendraient pas. A bientôt et veillez sur vous.
      Vincent

      repondre message

  • Un grand du Secours Héliporté en Montagne lâche les commandes 11 décembre 2011 20:17, par Francky du Versoud

    Un bel hommage à Vincent bien mérité et très bien raconté par Francis qui semblait très bien le connaître !

    @micales pensées à tous les deux, c’était sympa de se cotoyer régulièrement, maintenant je suis orphelin...

    repondre message

  • Content qu’une de mes photos ait eu l’honneur d’illustrer cet article. Bonne retraite, et essaye de passer à Chamrousse avant le 1er janvier...

    repondre message

  • Effectivement une grande page du secours en montagne se tourne. C’est bien de pouvoir le faire malgré quelques bobos ou douleurs récalcitrantes, retrouver pleinement ta famille après une si belle carrière.
    Merci pour ta bonne humeur, tous les bons moments ou autres partagés en secours ou ailleurs, ta complicité, ton amitié. Reste passionné pour profiter d’une retraite bien méritée.
    Pierrot

    repondre message

  • Le moment est venu mon cher TOMIO de te remercier une dernière fois pour m’avoir embarqué avec notre ami commun de l’époque dans tes délires les plus fous comme la fameuse descente des "pyjamas noirs"... puisse le temps te réserver encore de merveilleux moments au bord des eaux bleues de ton lagon préféré..!!
    Sincères amitiés.
    L.P

    repondre message

  • Un grand du Secours Héliporté en Montagne lâche les commandes 14 décembre 2011 21:11, par le petit Benoît

    Difficile pour moi d’accepter l’idée que lorsque je rentrerai à "la maison" je ne te verrai plus poser avec un petit appel de phares aux pompes, à l’hopital ou encore Huez, là où j’aime tant me ressourcer depuis tant d’années... Mais cela n’empèchera pas de garder contact ! Bon vent et à tout bientôt !

    repondre message

  • Oh mon VICHENTE, bienvenue au club des retraités. Je me souviens bien de quelques secours que nous avons fais ensemble...Tous ces moments resterons graver à jamais dans nos têtes et nos coeurs. La passion, la beauté du geste, le risque, les pleurs et les rires, une équipe toujours soudée. Bref devant un verre à Cham, quand tu voudras. A bientôt j’espère.
    POUTSY

    repondre message

  • Un hommage amplement mérité pour une personne qui m’a énormément apporté, à moi, et aux autres jeunes que vous avez pu conseiller. J’ai, comme Benoît, beaucoup de mal à vous voir partir à la retraite, mais cela n’empêche pas : vous resterez pour moi un modèle à suivre, autant du point de vue professionnel que du point de vue personnel. J’espère aussi ne pas perdre contact avec vous parce que je le considèrerais comme une grande perte. Merci encore pour tout Monsieur Saffioti, je vous souhaite la longue et heureuse retraite que vous méritez. A bientôt je l’espère.

    repondre message

  • Mon cher Vincent,
    Je me joins ainsi aux autres passionnés du secours en montagne pour te souhaiter une excellente retraite.
    Pour avoir partagé les vols, treuillages et missions à tes côtés pendant 5 ans, je te remercie de ta perpétuelle bonne humeur et ton esprit "Escadrille".
    Comme le souligne L.P. notre ami commun, feu et flamme sur les pyjamas noirs (Est-ce que le pitch était fait pour ça ? :D ) et que jamais tu ne goûtes l’eau du lagon...
    Amicalement,
    Eric

    repondre message

  • Encore merci pour tous ces vols du lever du soleil jusque dans la nuit la plus sombre. Merci à toi d’avoir souvent su partager, écouter, regarder et comprendre. A bientôt.
    Un jeune retraité du P.G PHILOU.

    repondre message

    • Merci Vincent de m’avoit tant fait "jouir" dans ta machine durant des dizaines de missions et je me souviendrais toujours de cette descente de la Pilatte, près du relief, trop près à mon goût jusqu’à La Bérarde : on se serait cru dans "Apocalypse now ". J’avais peur que les randonneurs à pied lèvent les bras et que tu les percutes !

      repondre message

      • Et oui "Jeanus" en hélico il ne faut pas voler dans les nuages surtout en montagne... donc forcement si les nuages son bas et qu’il faut ramener le blessé à bon port... donc l’hélico est forcément très bas ou très près de la montagne et puis si je me souviens bien... il faisait nuit et il n y avait pas de randonneurs !!!!! Héhé
        A bientôt
        Vincent

        repondre message

  • Francis nous transmet cette photo assez rare où Vincent et lui, à bord de l’Alouette III, sont au départ d’un secours de nuit à Chamonix sur la DZ des Bois.
    Sacrée Dream Team ; merci Francis !
    Chris

    repondre message

  • Bonsoir Vinent ,
    j ai eu la chance de voler avec toi et de faire quelques secours quand tu étais pilote à la base dAnnecy . Je me souviendrai toujours de ton casque décoré ainsi que du petit nounours que tu positionnais toujours à coté de toi . Sans oublier ton coté top gun . Que d agréables souvenirs .
    Merci pour tous ces moments partagés .
    Bonne continuation et prends soins de toi .
    amitiés Sylvain (Ancien secouriste en montagne du Csp Annecy ) .

    repondre message

    • Un grand du Secours Héliporté en Montagne lâche les commandes 20 mai 2016 16:08, par vincent saffioti

      Merci Sylvain
      , et non je n’ai pas encore Alzheimer je me souviens très bien de presque tous mes secours avec tous ceux qui ont été pour moi de véritables compagnons d’armes.........
      si je passe a Annecy Air Base je préviens les copains
      a bientôt des fois qu’il y ai une fête la bas
      Vincent

      repondre message