X³ : un concept novateur

Samedi 12 mars 2011, par Daniel // Daniel Liron

0 Commenter cet article/rubrique A propos de l'auteur Partager cette page Ajouter les articles de cette rubrique à un flux rss [INACTIF] Imprimer la page Envoyez cet article à vos amis [INACTIF]

Le Fairey Rotodyne - Photo X collection Daniel Liron Ce concept novateur en soi a effectué son premier vol le 6 septembre 2010 au CEV de la DGA sur la B.A. 125 d’Istres. Nommé X³ (prononcez « X Cube »), cet hélicoptère hybride est issu du concept H3 (Hight Speed Long Range Hybrid Helicopter) nouvelle formule qui n’est sans rappeler (pour les anciens) les combinés britanniques Fairey Gyrodyne et Rotodyne de 1957 avec la différence que le X³ n’a pas d’éjection d’air comprimé en bout de pale, système dont étaient dotés les Fairey.

Le secret avait été bien gardé chez Eurocopter, à Marignane, puisque déjà en 2008 se préparait dans la plus grande discrétion l’élaboration d’un appareil sortant du cadre des hélicoptères traditionnels que ce constructeur à l’habitude de produire.
L’assemblage de l’appareil a commencé début 2009 afin que tout soit prêt pour les essais prévus en 2010. La fabrication s’est échelonnée ainsi : en janvier 2009 construction de la structure, des ailes ainsi que la qualification des hélices et des distributeurs hydrauliques. De septembre à fin novembre le montage final est presque terminé. Il manque les moteurs dont la réception se fait en janvier 2010 ainsi que les arbres de transmission et la BTP qui ne seront livrés qu’en avril. Après les essais au sol terminés, l’autorisation de vol arrive enfin le 13 juillet.

Le X³ au sol - Photo © Eurocopter - Patrick PennaLe « démonstrateur » est fin prêt. Dans la nuit du 31 juillet 2010, un convoi exceptionnel amène l’appareil sur la base d’Istres pour entamer les phases d’essais en vol, ceci grâce au calendrier prévisionnel qui a bien été respecté dans les temps.

Les premiers vols ont été effectués par l’équipage d’Essais Hervé Jammayrac, pilote et Daniel Semioli, ingénieur navigant d’essais. Ces derniers ont déclarés après ces vols : « Le X³ n’est pas plus difficile à piloter qu’un hélicoptère conventionnel et on a pu aborder avec cet appareil les phases d’accélération et de décélération avec une grande stabilité, et l’accélération est vraiment très rapide ».
Toujours d’après les pilotes, le X³ s’est très bien comporté. Bonne qualité de vol et maniabilité identiques aux tests réalisés préalablement sur simulateur. Cet appareil est taillé pour réaliser de grandes vitesses de vol en palier puisqu’il a déjà atteint 180 nœuds (333 km/h) lors de sa première tentative et devrait atteindre, prochainement, une vitesse de croisière dépassant les 220 nœuds (plus de 400 km/h). Possible car tous les paramètres calculés penchent vers ce résultat. A suivre…

Le X³ - Photo © Eurocopter - Patrick PennaCe « Démonstrateur » est un mélange de diverses parties d’hélicoptères de la gamme Eurocopter. La cellule est celle d’un Dauphin, le rotor principal cinq pales est celui de l’EC155 et les deux gros moteurs sont ceux du NH-90. La BTP est celle de l’EC175, les servo-commandes et les moteurs de trim sont empruntés à l’EC145. Seules les transmissions BTP/Hélices (allemandes) ont été conçues spécialement pour ce projet.
Les deux grosses hélices à cinq pales sont montées en bout de deux voilures latérales inclinées vers le bas, et destinées aussi à soulager le rotor. Le double empennage arrière rappelle un peu celui du V-22 Osprey américain ; comme on peut le voir cet appareil est un « tutti-frutti » de différentes technologies déjà existantes.

Le X³ offre un excellent résultat en vol stationnaire dû à la réduction de charge du disque rotor. La propulsion en translation est assurée par les hélices qui font fonction d’anti-couple et qui permettent aussi un meilleur contrôle en lacet.
X³ Propeller - Photo © Eurocopter - Patrick Penna A noter que l’appareil se comporte aussi bien qu’un hélicoptère classique en cas d’autorotation.

Ce tout nouveau succès a été possible grâce au savoir-faire et la motivation de l’équipe projet, composée d’ingénieurs, de techniciens et de compagnons d’Eurocopter qui ont donnés le meilleur d’eux-mêmes pour que leur innovation voit le jour.

Avec la vitesse de vol d’un avion et les capacités propres à un hélicoptère, cet hybride pourrait être utilisé à des fins militaires pour effectuer du transport de matériel ou d’unités ainsi que pour des sauvetages aériens en milieu critique ou hostile. En version SAR, il pourrait intéresser la Sécurité Civile, les Gardes-côtes ou le SAMU pour réaliser des évacuations d’urgences avec l’avantage d’un posé vertical et la rapidité d’un avion sanitaire. Diverses missions pourraient lui être confiées et même, qui sait, peut-être reverra-t-on un jour les liaisons aériennes centre-ville/aéroports comme au temps où la Sabena - compagnie aérienne belge -transportait ses passagers de leur descente d’avion à leur destination finale en hélicoptère. Ce qui n’est pas tout à fait utopique puisque, on le sait, les aéroports sont de plus en plus excentrés loin des villes, et les embouteillages de plus en plus fréquents pour y arriver. Sikorsky X2 - Photo © Sikorsky Reste le problème du coût d’exploitation, de même que celui de la réglementation de vol des hélicoptères qui faudrait assouplir au lieu de compliquer à outrance comme on est en train de le faire.
Mais cela est une autre histoire.

Le X3 est à EADS/Eurocopter ce qu’est le X-2 pour Sikorsky, tous deux de conceptions différentes, mais innovantes en terme de combiné. Le X3 est un hybride à propulsion tractive latérale par hélices, alors que X-2 américain est à propulsion arrière par hélice poussive et rotor principal contrarotatif (l’hélice arrière a précédemment été essayée sur les Lockheed Cheyenne et Piasecky Pathfinder).
Souhaitons bonne chance à l ‘« l'X Cube » - Photo © Eurocopter - Patrick Penna Deux formules spécifiques ayant chacune leurs avantages et leurs inconvénients.
L’avenir nous dira le meilleur compromis retenu.

Après un démontage et une révision complète l’appareil est paré pour une seconde campagne d’essais programmée en avril et mai 2011.

Souhaitons bonne chance à l ‘« l’X Cube ».

16-05-2011 Le X³, hélicoptère hybride d’Eurocopter dépasse son objectif de vitesse en franchissant le cap des 232 noeuds (430 km/h) lors d’un vol en palier le 12 mai 2011. Cliquez ici pour en savoir +.

Commenter cet article Répondre à cet article

1 Message

  • X3 : un concept novateur 15 mars 2011 16:33, par Potelle Jean-Marie

    Excellent article mais j’ai un doute de l’utilisation pour le secours et en particulier pour le treuillage vue la position des hélices. D’autre part, en cas de panne moteur, comment va se comporter la machine sur l’axe de lacet ?

    Amitiés

    repondre message