En mission avec un équipage d'un EC145

du GHSC

Vendredi 4 septembre 2009, par Jean de SAINT VICTOR de SAINT BLANCARD // Autres auteurs

0 Commenter cet article/rubrique A propos de l'auteur Partager cette page Ajouter les articles de cette rubrique à un flux rss [INACTIF] Imprimer la page Envoyez cet article à vos amis [INACTIF]


Photo © Jean de Saint Victor de Saint BlancardPour soutenir les services territoriaux de la Sécurité Civile, le Ministre de l’Intérieur dispose des services opérationnels.
Ils interviennent sur l’ensemble du territoire français et contribuent aux actions internationales de secours, notamment dans le cadre du mécanisme communautaire de coopération renforcée dans le domaine de la protection civile.
Ces services opérationnels de la Sécurité Civile comprennent des structures différentes :
- Le groupement des moyens aériens (GMA)
- Le service du déminage
- Les formations militaires

Les deux services du groupement des moyens aériens de la Sécurité Civile sont :
Le groupement d’hélicoptères avec un échelon cenral à Nîmes et des bases d’hélicoptères (21) réparties en métropole et en Guadeloupe.
La base d’avions de Marignane.

Photo © Jean de Saint Victor de Saint BlancardChaque année les hélicoptères au cœur du secours sont mis en œuvre par des pilotes et mécaniciens sauveteurs qui portent secours à des milliers de personnes (9869 en 2004) lors de missions de secours en mer, en montagne et en plaine.
Le 24 avril 2002 avec la livraison du premier EC 145 au standard opérationnel, le Groupement d’Hélicoptères de la Sécurité Civile se dote d’un outil performant et de toute nouvelle génération.
Cet appareil est entré en service dans les bases pour les rendre toutes opérationnelles sur EC 145 ( BK 117 C2).
Pour information "Dragon" est l’indicatif opérationnel radiophonique de tous les hélicoptères du GHSC et pour les distinguer on ajoute à cet indicatif le nombre correspondant au département où est implantée leur base d’affectation.

Photo © Jean de Saint Victor de Saint BlancardRappel historique : Le 8 décembre 2004, la médaille de l’aéronautique a été décernée au Groupement d"hélicoptères lors d’une cérémonie à Nîmes et le 15 septembre 2007 lui a été décernée la médaille d’or pour actes de courage et de dévouement à l’occasion du 50ème anniversaire du GHSC.

Nous invitons les internautes curieux à surfer sur le site internet : www.helico-dragon.com et lire ou relire notamment les informations diffusées dans les rubriques "Histoire" & "Actualité".
Une phrase d’Igor Sikorsky est citée par Monsieur Philippe JOLY - Président de l’Amicale du Groupement d’Hélicoptères de la Sécurité Civile lors de l’arrivée au musée de l’Air et de l’Espace du Bourget : "L’hélicoptère avait sauvé plus de vies qu’il n’en avait coûté".
Signalons les explications diffusées sur le même site internet concernant la fête du 50ème anniversaire du Groupement d’Hélicoptères de la DDSC le 17 septembre 2007 à Nîmes avec le nom du Lieutenant-colonel CURIE donné à la base lors de la cérémonie présidée par Madame Michèle ALLIOT-MARIE - Ministre de l’Intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales.

Les hélicoptères sont au cœur du secours avec des milliers de personnes secourues chaque année.
Servis par leurs équipages qu’il convient de saluer les hélicoptères de la Sécurité Civile se sont imposés comme une référence du secours aux personnes un peu comme les Canadair qui marquent l’inconscient collectif pour les feux de forêts.
Photo © Jean de Saint Victor de Saint Blancard
L’hélicoptère européen EC 145 bi-turbine avec ses capacités techniques supérieures à ses prédécesseurs utilisés participe au maillage territorial du secours aux personnes.
Une capacité de projeter une assistance médicalisée ou de rapatrier une victime vers un plateau technique spécialisé est garantie par la permanence du dispositif de protection opérationnel 24 heures sur 24, 365 jours par an.
Des centaines de milliers de vies sauvées grâce aux missions réussies par les équipages du GHSC depuis sa création.

Photo © Jean de Saint Victor de Saint BlancardLe treuillage par hélicoptère est une procédure à laquelle participe par exemple les sapeurs-pompiers dans le cadre des opérations de secours et en particulier celles conduites en milieu aquatique.
Compte tenu des caractéristiques d’emploi de l’hélicoptère EC 145 il a été indispensable de former au sein de chaque SDIS ou au niveau de la zone de défense et dans chaque spécialité (GRIMP, secours subaquatique, montagne,etc...) un groupe restreint de sapeurs-pompiers aptes à intervenir avec ce moyen aérien.

En matière de composition des équipes, le principe de base d’intervention en binôme a été généralisé pour les opérations de secours afin de garantir une meilleure sécurité des sauveteurs.
Cette notion de binôme trouve toute son application dans le domaine des opérations subaquatiques et des sauvetages de surface.
Photo © Jean de Saint Victor de Saint BlancardNous retrouvons une doctrine appliquée de travail en équipe et en confiance dans des compétences complémentaires du pilote commandant de bord et du mécanicien opérateur de bord.
Il est indispensable de former des secouristes sapeurs-pompiers et si possible un médecin à l’hélitreuillage pour des opérations de secours à personnes terrestres ou réalisées sur un bateau, une structure flottante,etc... opérations toujours délicates à organiser et à piloter pour évacuer une victime.

En opérations subaquatiques, une équipe de trois plongeurs au moins composée d’un conseiller technique SAL (Scaphandrier Autonome Léger) ou d’un Chef d’unité SAL responsable de la plongée dont la présence est obligatoire sur le lieu même de l’intervention de plongée et deux SAL.

Photo © Jean de Saint Victor de Saint BlancardEn opérations de sauvetages aquatiques de surface (dans la bande côtière des 300 mètres) la mise en service de l’hélicoptère EC 145 a modifié les conditions d’intervention des sapeurs-pompiers lors des sauvetages aquatiques.
Le sauveteur ne saute plus à l’eau à partir de cet appareil EC 145 et peut rester relié au treuil lorsqu’il aborde la victime.
Ainsi depuis le 18 octobre 2004 avec une Note d’Information Opérationnelle pour l’hélitreuillage abrogant la Note du 7 mars 2001 : l’équipe opérationnelle intervenant à partir d’un EC 145 peut comprendre deux nageurs sauveteurs aquatiques ou un ou deux nageurs sauveteurs aquatiques (nageurs sauveteurs côtiers) et un médecin.
Photo © Jean de Saint Victor de Saint BlancardRappelons que le commandant de bord de l’hélicoptère est le seul responsable de la sécurité du vol.
Il juge seul de la capacité maximale d’emport et de la répartition des masses à bord en fonction des contraintes opérationnelles et techniques liées à la mission. Les secouristes doivent se conformer strictement à ses instructions.

Le vendredi 19 juin dernier à la Base d’Issy-les-Moulineaux (92), la météo était favorable pour la mission d’exercice d’hélitreuillage au bénéfice de l’entraînement de Policiers/plongeurs de la Brigade Fluviale de Paris.
Après un briefing sur le déroulement de l’opération et une vérification rigoureuse de sécurité des harnais et un rappel de la procédure de sécurité d’hélitreuillage pour récupérer une victime à l’eau et la secourir dans les meilleures conditions de sécurité possibles avec le vent mesuré tout s’est déroulé normalement.
La maîtrise du vol stationnaire,le coup d’œil permanent sur la cible...la gestion coordonnée du treuil... des phases délicates... qui exigent entraînement et sang-froid.
Saluons tous les participants à cet exercice d’hélitreuillage en cet bel après-midi sur une zone bien délimitée pour les rotations au dessus de l’eau.

Photo © Jean de Saint Victor de Saint BlancardLa flotte des EC 145 dans le monde augmente depuis le lancement et la livraison des hélicoptères exploités par la Sécurité Civile.
Cet appareil européen moderne pouvant être équipé de caméra thermique et utilisé pour effectuer des vols dans des conditions météorologiques médiocres prouve par la bonne exécution des missions de sauvetage, de l’évacuation sanitaire, de transport médicalisé, de maintien de l’ordre, de l’entreprise, de l’Offshore... que le succès passe par le savoir-faire du Groupe Eurocopter, des équipages qui servent ces hélicoptères et du faire savoir pour vendre ces appareils modernes.
Les citoyens savent qu’il y aura en cas de besoin une réponse adaptée permettant dans des cas de conditions extérieures et inattendues,dans le cas d’urgences médicales avec une volonté politique de maintenir l’égalité devant l’accès aux secours par la capacité opérationnelle de moyens aériens modernes.
Prendre des risques parfois importants pour sauver des vies est un métier qui dépasse les normes d’un engagement citoyen.
Respectons cet engagement en maîtrisant nos risques par exemple dans nos pratiques sportives et de loisirs... et/ou plus simplement nos comportements... sur... la route.

REMERCIEMENTS SPÉCIAUX
Cliquez pour visiter le site Observatoire Citoyen de Défense et de Protection Civile (www.ocdpc.com)M. David BADIN
Ministère de l’Intérieur de l’Outre-Mer et des Collectivités Territoriales
Chargé des Opérations Aéronautiques du Groupement des Moyens Aériens
D.D.S.C - Sous-Direction des Services Opérationnels
Le personnel du GHSC la Base d’Issy-les-Moulineaux (92)
sans oublier l’équipage de l’ EC 145 photographié... en mission.

Commenter cet article Répondre à cet article

3 Messages

  • En mission avec un équipage d’un EC145 5 septembre 2009 10:07, par HAMELIN AAAFAG

    COMPLIMENTS aux équipages, et de bien belles photos,

    Cordialement,

    Gilbert HAMELIN AAAFAG

    repondre message

    • En mission avec un équipage d’un EC145 24 octobre 2009 21:07, par Jean de SAINT VICTOR de SAINT BLANCARD

      Merci pour ces compliments à l’attention des femmes et des hommes impliqués dans les missions de Sécurité Civile qui méritent tout notre respect...
      "La Sécurité Civile est l’affaire de tous."
      Voir autres "Reportages photos3" & "Lettre Trimestrielle" actualisée en surfant sur le site internet officiel de l’O.C.D.P.C
      "vitrine" de l’association Observatoire Citoyen de Défense et de Protection Civiles : www.ocdpc.com

      repondre message

      • En mission avec un équipage d’un EC145 7 décembre 2011 10:21, par DELAFOSSE Francis

        Le G.H. Sécurité civile peut être fier d’avoir reçu la Médaille d’Or des actes de courage et de dévouement, seule Décoration Française généralement attribuée à titre posthume mais qui néanmoins, reste classée avant dernière dans l’ordre de la préséance officielle de toutes les Décorations Françaises... cherchez l’erreur !

        repondre message