En plongée dans l'historique de la Protection civile

Grâce à Yves RIGAUX, ancien mécanicien hélicoptère de la Base de Lorient

Lundi 5 octobre 2009, par Chris, Francis // Sécurité civile

0 Commenter cet article/rubrique A propos de l'auteur A propos de l'auteur Partager cette page Ajouter les articles de cette rubrique à un flux rss [INACTIF] Imprimer la page Envoyez cet article à vos amis [INACTIF]

Article en cours de préparation...

Les équipages posent devant le Bell 47 et l'Alouette II de la Protection civile sur la BAN de Lann-Bihoué- Photo DR collection Famille RIGAUXLe 25 novembre 1957, la base hélicoptère de la Protection Civile de Lorient est créée sur le site de la Base Aéronavale de Lann-Bihoué (56).

En 1961, la base de Lorient ouvre un détachement à Quimper (Finistère).
Ce détachement est armé par un BELL 47 G2.

Ce détachement de Quimper cessera en 1962 pour devenir une nouvelle base sur le site de l’aéroport de Pluguffan.

En 1962, l’Alouette II SE 3130 remplace le BELL 47 G2.

Yves RIGAUX, témoin de cette époque, y était mécanicien d’équipage sur Bell 47 et Alouette II.
Yves RIGAUX chef-mécanicien en 1962 - Photo DR Collection famille RIGAUX
Article de journal "L'équipage de la Protection civile a fêté le chef-mécanicien Yves Rigaux, nommé à La Rochelle"- Document DR collection famille RIGAUXParagraphe en préparation...
Article de journal "Un départ à la Protection civile" - Document DR collection famille RIGAUXLe chef-mécanicien Yves Rigaux quitte la Protection civile en 1972.

C’était le temps de Jacques DUMAS et Raoul LEBERGER...

Machines en photos dans le Portfolio
• Bell 47 G2 F-BILH (du 20/12/1957 au 24/01/1960 - Crash),
• Bell 47 G2 F-BHMG (du 01/04/1956 en 02/1960 - Crash),
• Alouette II : F-BJHN N° 161C (de 05/60 à 05/62), F-ZBAB N° 1353 (à partir de mai 1962->), F-ZBAD N° 1451 (à partir de mai 1962->)

"A mon père et à ses camarades "

Suite à venir...


27 janvier 1999 - L’hélico rouge vole par tous les temps
Une évacuation sanitaire est demandée et dans la demi-heure qui suit le bruit de rotor est reconnaissable. L’hélicoptère de la Sécurité civile assure aussi une mission postale en hiver, suite à une convention avec la Poste pour acheminer le courrier le mercredi, jour de relâche du bateau en basse saison. Cette mission permet aussi de répondre à plusieurs services pour les Sénans. On parla pour la première fois de ce nouveau moyen de liaison rapide avec les îles en 1948. Xavier Trellu, le Trébouliste, vice-président du conseil général, en exposera l’idée. L’« Alouette » entrait en service quelques années plus tard.
L’hélicoptère rouge, comme on l’appelle à Sein, accomplit sa mission par beau ou mauvais temps.

Dumas et Leberger
Malheureusement, un drame reste dans les mémoires de cette fin janvier. Le 24 janvier 1960(*), Bell 47 Dragon 56 de la Protection civile lors d'un sauvetage sur la barre d'Étel - Photo DR le pilote et le mécanicien, après avoir terminé leurs missions sur l’île, étaient partis survoler « La Souriante » couchée sur un banc de sable à la barre d’Etel, au retour de pêche en mer d’Irlande. Ils ne disposaient pas de treuil et la corde étant trop courte, les obligeait à voler bas, lorsqu’une déferlante redressa brusquement le chalutier, dont le mât brisa une pale du rotor. Jacques Dumas, le pilote, voulut reprendre de la hauteur, le « Bell » de la Protection civile immatriculé F-BILH s’écarta et se dirigea vers la plage, mais tomba soudain. Le pilote mit avec son mécanicien, Raoul Leberger, le canot pneumatique à l’eau. Les rouleaux entraînèrent le dinghy, survint le chavirement, et ils disparurent...

Dumas et Leberger ont donné leurs noms à la ruelle qui mène au Lenn, là où continue de se poser l’hélicoptère rouge de la Sécurité civile.

L’hélicoptère de la Sécurité civile relie l’île au continent par tous les temps et l’hiver, le mercredi, jour de relâche du bateau de liaison, il assure l’acheminement du courrier. Source : letelegramme.fr

(*) 1er accident mortel d’un équipage Protection civile en mission.


Cliquez sur la miniature pour l'agrandir - Les équipages de la Protection civile posent sur le perron (Ecole nationale de Protection civile à Nainville-les-Roches) avec notamment : René MONTINI, Jacques VINCLE, Louis MARET, Yves RIGAUX, Gabriel MONTMASSON, Robert SCHMITT, Gérard FROMWEILLER, Lucien LABOUS, Christian CHAZEAUD,...

Commenter cet article Répondre à cet article