Paul ROUET, un mécanicien-treuilliste de haute volée

L’un des "Compagnons de l’Alouette"

Samedi 19 mai 2007, par Francis // Sécurité civile

0 Commenter cet article/rubrique A propos de l'auteur Partager cette page Ajouter les articles de cette rubrique à un flux rss [INACTIF] Imprimer la page Envoyez cet article à vos amis [INACTIF]

Il y a près de 50 ans, le 7 août 1967, Paul ROUET effectuait le treuillage d’un blessé au sommet du GREPON à 3500 mètres d’altitude, un record du monde d’altitude pour l’époque.

Article en cours de préparation...

Paul Rouet a participé jusqu’à fin 1969 à 270 missions de secours en montagne, dont 55 missions particulièrement signalées.

Dans le massif du Mont-Blanc depuis 1962
Paul Rouet a participé jusqu'à fin 1969 à 270 missions de secours en montagne, dont 55 missions particulièrement signalées - Document DR datant de juillet 1971, gracieusement communiqué par Eric ROUET, le fils de Paul ROUET
ROUET Paul a participé jusqu’à fin 1969 à 270 missions de secours en montagne, dont 55 missions particulièrement signalées.

Quelques Exemple :
Paul ROUET en compagnie de Jean-Louis Lumpert devant l'Alouette II F-BJOI en 1962 - Photo DR25 août 1965  : Sauvetage de deux autrichiens bloqués depuis huit jours au sommet du Mont Blanc.
Par cet exploit il reçoit la Médaille d’Argent du courage et du dévouement.

7 août 1967  : Treuillage d’un blessé, jambe cassée, au sommet du GREPON à 3500 mètres d’altitude. Cliquez ici pour en savoir +.
Il reçoit la Médaille de la Jeunesse et des Sports.

22 août 1968 : Treuillage d’un blessé (épaule) dans les Grandes Rocheuses 4100 mètres.

27 juillet 1969  : Treuillage au mont Maudit, sauvetage de trois blessés graves dont un avec fracture du crâne, à 4200 mètres.

Ces trois treuillages sont dans l’ordre de trois records du monde d’altitude.

29 juillet 1969  : Treuillage de la paroi face nord des Grandes Jorasses. Jambe cassée, le blessé doit la vie au secours rapide.

• A participé depuis à de nombreux sauvetage dont celui, dans les Grandes Jorasses, du guide René DESMAISON en février 1971.

Paul ROUET à bord de l'Alouette III - Photo DREn juillet 1971, ce Dolois, père de deux fils, âgé de 39 ans, espère qu’avec la venue d’un hélicoptère dans notre département, pour les transports rapides, pour les secours immédiats de blessés sur nos routes, blessures graves nécessitant le transport immédiat sur les Grands Hôpitaux, venir dans notre région.

ROUET Paul
Mécanicien d’hélicoptère
Base Protection civile d’Annecy / Chamonix (74)

Commenter cet article Répondre à cet article