Valérie André

Mardi 18 mars 2008, par Chris // Les Femmes pilotes

1 Commenter cet article/rubrique A propos de l'auteur Partager cette page Ajouter les articles de cette rubrique à un flux rss [INACTIF] Imprimer la page Envoyez cet article à vos amis [INACTIF]

Valérie André (née le 21 avril 1922 à Strasbourg) est une résistante française et la première femme militaire à atteindre le grade d’officier général, en 1976, comme médecin général. En 1981, elle est promue Médecin-Général Inspecteur. Pilote d’hélicoptère, elle est également membre fondateur de l’Académie nationale de l’air et de l’espace. Elle a commencé comme médecin-capitaine en Indochine (1948), où elle accomplit 120 missions de guerre. Elle continue en Algérie, médecin-commandant (1960), où elle rempliera alors 365 missions de guerres.
Elle passe médecin-lieutenant colonel (1965) puis médecin-colonel (1970). Elle totalise plus de 3200 heures de vol, et compte sept citations à sa croix de guerre.

Elle écrit deux livres de souvenirs :
• Ici, Ventilateur ! Extraits d’un carnet de vol. (Calmann-Lévy, 1954),
• Madame le Général (Perrin, 1988).
Elle est également l’une des six femmes grand-croix de la Légion d’honneur.

[02 02 09] Madame Le général Valérie André s’est vu décerner le prix Icare 2009 de l’Association des journalistes professionnels de l’aéronautique et de l’espace (AJPAE). Le prix Icare, attribué pour la première fois en 1957, récompense chaque année une personnalité ou un groupe de personnalités qui se sont distinguées par leurs activités dans les domaines aéronautique ou spatial.

• Cliquez ici pour lire "Madame le Général" par Jean-Marie Potelle.
• Cliquez ici pour voir une rétrospective de l’édition 2008 "Les femmes de l’Air".
• Cliquez ici pour en savoir plus.
• Cliquez ici pour voir une vidéo de l’INA en 1976 .

Commenter cet article Répondre à cet article

1 Message

  • A Madame Valérie André 9 mars 2014 11:23, par Yvon ALISE

    Madame, hier lors d’une émission j’ai appris votre existence.
    Votre engagement tenace pour être la première femme d’hélicoptère à l’époque, puis votre volonté sur les champs de bataille d’Indochine, d’Algérie pour accomplir pleinement votre mission de médecin militaire, est un modèle de courage et de dévouement. Pour moi, vous avez une place parmi les plus grands, LECLERC, BIGEARD, MASSU et tant d’autres.
    Je n’oublierai jamais votre nom et le citerai souvent lorsque je voudrais évoquer le courage, le dynamisme, l’abnégation et d’autres vertus si peu commune aujourd’hui.
    Chapeau bas Madame Valérie André.
    Mes respects.
    Yvon ALISE

    repondre message