Un pilote d’hélicoptère émérite s’en est allé

Lundi 28 décembre 2020

Hommage à André Ceysson décédé le 29 novembre 2020 à Saint Estève
Né le 25 décembre 1928 à Montélimar, dans une ferme bordant le terrain d’aviation d’Ancône (26), André Ceysson en combinaison de vol (ici à bord d'une Alouette 3 de la Protection civile - avant 1975) a volé au secours de nos concitoyens à 3000 reprises en 27 ans de service - Photo DR collection CeyssonAndré est attiré par les avions. A la fin de la deuxième guerre mondiale, l’aérodrome devient son terrain de jeux favori et c’est tout naturellement qu’il se tourne vers l’aéronautique.
Après avoir obtenu le Brevet Élémentaire des Sports Aériens (BESA), puis le brevet de pilote de planeur, il effectue son service militaire dans l’Armée de l’Air en 1948 en Allemagne.
Libéré des obligations militaires, il passe son brevet de pilote d’avion et s’engage dans la Police Nationale après avoir entendu parler de l’acquisition future de moyens aériens.
Sélectionné au groupement d’hélicoptères rattaché au Service National de la Protection Civile, il débute sa formation de pilote à Issy-les-Moulineaux, puis à l’Ecole de l’Aviation Légère de l’Armée de Terre à Dax pour l’obtention du brevet militaire.
Affecté à Paris, après avoir effectué plusieurs détachements pour le secours en mer et en montagne, le 6 juin 1959 il met en place la Base hélicoptère de Perpignan. S’en suivent alors de nombreuses missions aussi diverses que variées : des opérations de Bell 47 F-BGSS Protection civile Dragon 66 Canigou avec Andre CEYSSON, pilote et Vendries en 1959 - Photo DR collection Ceyssonsecours, les premières évacuations sanitaires, des missions de lutte contre les incendies, de démoustication du littoral catalan, de police, le transport de personnalités et bien d’autres opérations, ainsi que des entraînements de poser en montagne. C’est ainsi qu’il posera le 1er hélicoptère dans le massif du Canigou, au Pic Joffre en 1959.

André aura accumulé près de 5500 heures de vol. Il fut un pilote de confiance apprécié pour ses qualités professionnelles et relationnelles. Ce beau parcours professionnel lui vaudra de partir à la retraite le 25 décembre 1984, avec entre autres : la médaille de l’aéronautique, la médaille d’or des actes de courage et de dévouement, le Mérite Agricole et le titre de Chevalier dans l’Ordre National du Mérite. Source : lepetitjournal.net
André Ceysson et Michel Lamousse sur Alouette 2 F-ZBAM Protection civile Base de Perpignan (66), après avril 1963 - Photo DR collection Ceysson

Commenter cette brève Répondre à cette brève