Renaud Guillermet : Il vole à notre secours !

Jeudi 27 janvier 2022

Renaud Guillermet dirige depuis 2012 la base d’hélicoptère de la Sécurité civile du Versoud, près de Grenoble, la plus ancienne de France.
Elle comptabilise 1 200 interventions de secours par an, dont 850 en zone de Renaud Guillermet pilote EC 145 Dragon 38 et chef de Base Sécurité civile de Grenoble-Le versoud - Photo © Richard Juilletmontagne, principalement en Sud-Isère. Son équipe est composée de quatre pilotes (plus lui-même) et de cinq mécaniciens-opérateurs de bord qui assurent l’alerte 24 h/24 et 365 jours par an.

Notre mission est d’assurer le transport de services qui ont besoin de moyens héliportés pour se rendre en opération de secours comme le Samu 38, le PGHM, la CRS 47 ou encore les sapeurs-pompiers du Sdis 38, explique-t-il. Notre hélico, un EC145, est bien adapté à ces missions. En période hivernale, nous postons un second appareil et son équipage à l’altiport de l’Alpe-d’Huez pour gagner un temps précieux.

Une démarche de risque maîtrisé
Originaire de Saint-Marcellin, Renaud a toujours voulu être pilote d’hélicoptère. Pour réaliser ce rêve, il s’engage à l’âge de 18 ans dans la Marine nationale et réussit avec brio ses qualifications.

Il servira pendant quinze ans sur différents bâtiments de guerre, comme les porte-avions Clemenceau, Foch et Charles-de-Gaulle, avant de saisir une opportunité de carrière en intégrant la Sécurité civile fin 2004.

Après une formation spécifique de six mois, il officie dans divers détachements, à Courchevel et l’Alpe-d’Huez notamment, avant d’être affecté au Versoud en 2007.

Lorsque l’on évoque avec lui les risques pris pour sauver la vie d’autrui, Renaud est formel : “Ce métier ne se conçoit pas sans la notion d’équipage, le binôme pilote/mécanicien-opérateur de bord. Certes, nous avons un très haut niveau de compétences, mais nous opérons toujours dans une démarche de risque maîtrisé.” Source : Iserermag.fr

Commenter cette brève Répondre à cette brève