Coup de gueule d’un pilote de Dragon

Mardi 13 octobre 2020

Amis niçois, amies niçoises et mes autres ami(e)s,
Je vous ai fait vivre par mes photos, mes vidéos et mes commentaires les trois jours que j’ai passé "au pays" pour participer à aider mes "frères et sœurs de sang". Nous étions cinq "Dragon" présents depuis le samedi, le lendemain de cette catastrophe, pour œuvrer dans les vallées de La Roya et de La Vésubie. Nous effectuions entre 7 et 8 heures de vol par jour (max. 8 heures autorisées par notre règlement) et même si jeudi, j’ai dépassé ce quota et dois aller en prison, j’irai avec la conscience tranquille : nous étions "en guerre".

Mercredi je n’ai pas dérogé au règlement, et pour cause. Comme je vous l’ai dit, M. Macron est venu et notre camp de base de Breil-sur-Roya a été fermé pour tous les mouvements hélico, hors hélico, présidentiel. EC145 F-ZBPO Dragon 06 - octobre 2020 - Photo UIISC 7Je n’en veux absolument pas à M. Macron, mais au comité d’organisation qui aurait pu trouver une solution pour continuer à nous laisser travailler. La cerise sur le gâteau, c’est qu’une fois posé à l’aéroport de Nice, on m’a obligé avec un autre Dragon à rester d’alerte jusqu’au départ du président soit 23 heures. Ce n’est pas comme si on n’avait pas besoin de se reposer...
En arrivant ensuite à la base de Cannes, nous avons rejoint notre hôtel un peu avant 1 heure du matin. Le sommeil malgré la fatigue étant dur à trouver, j’ai regardé les chaines info à la télévision. C’est là que tout a basculé pour moi et j’ai très, très, très mal dormi. J’étais fou furieux. Pas une seule image des Dragon, pas un seul mot. J’ai écouté le président, les maires de Tende et de Breil : rien. Ce n’est pas comme si les maires ne nous avaient pas vus. Les remerciements aux gendarmes et aux pompiers ont été nombreux. A croire qu’il n’y avait qu’eux. Je n’ai pas un ego surdimensionné à vouloir voir ma tête à la télé, non surtout pas, mais j’aurais apprécié que le travail que nous accomplissons soit reconnu. Dans quel but ? Pour montrer à nos concitoyens que nous travaillons pour eux.

Oui, voilà mon "cri de gueule".
A part vous mes ami(e)s qui me connaissez, qui connait réellement les Dragon ? Pas grand monde malgré nos plus de 16 000 heures de vol par an toutes bases confondues. 2 Dragon EC 145 F-ZBOG et F-ZBPO Dragon 06 Sécurité civile à Tende - Photo DRCe n’est pas le service communication de la Sécurité civile mettra en lumière notre travail. Il a d’ailleurs été demandé à une base qui avait mis des photos de la catastrophe sur son site Facebook de les retirer faute d’être passé par la cellule communication.
Vous nous avez vus faire des transferts de patients pendant le COVID ? Moi non plus, même si nous avons effectué des dizaines et des dizaines d’heures de vol. Une cellule com. inexistante. Alors j’insiste, qui nous connait ? 5 Dragon à 8 heures de vol par jour depuis une semaine et ce n’est pas fini : je vous laisse faire le calcul. Et pas une image. Les chaines info ont montré les hélicos, militaires, de la gendarmerie, du SAMU, des privés. Qui va se plaindre si nos moyens diminuent jusqu’à notre disparition, qui va effectuer notre travail de "secours à personne", notre mission principale ?
Depuis pratiquement vingt ans que nous volons sur ces Dragon, nous avons perdu plusieurs équipages dans quatre crashs. Aucun de ces Dragon n’a été remplacé. Depuis plusieurs années, pour ouvrir les détachements (Courchevel, Alpe d’Huez, Mende et Le Luc) pendant la saison estivale nous sommes obligés de fermer des bases. 2 Dragon EC 145 F-ZBOG et F-ZBPO Dragon 06 Sécurité civile à Tende - Photo DREst-ce normal ? La sécurité des biens et des personnes n’est-elle pas une mission régalienne de l’état ? Certains vont dire que les hélicos coûtent cher. Vous payez comme moi des impôts, savez-vous quel est le budget de fonctionnement du Groupement d’hélicoptères de la Sécurité Civile par personne et par an ? 1€. Oui, notre budget est de 66 M d’€ soit 1€ par habitant !
Suite à la crise sanitaire, pour relancer Airbus Hélicoptères, le gouvernement a décidé de nous acheter pour fin 2021, deux hélicos supplémentaires. C’est mieux que rien mais je vous rappelle que nous en avons perdu quatre. Pendant ce temps, un autre organisme étatique ayant une très forte médiatisation 2 Dragon EC 145 F-ZBOG et F-ZBPO Dragon 06 Sécurité civile à Tende - Photo DR va percevoir dix nouveaux hélicos, alors que sa mission principale n’est pas le secours ! Cherchez l’erreur. Vous ne voyez pas la relation de cause à effet ?

Mes ami(e)s, nous devons être vus et entendus pour continuer à pouvoir réaliser nos missions dans le but d’aider nos concitoyens. Cette catastrophe que nous venons de vivre risque malheureusement de se reproduire. En quelques années nous avons eu Xynthia, les inondations de Cannes, du Var, du Gard, de l’Hérault, de l’Aude, ... Les Dragon sont intervenus sur tous ces théâtres d’opérations.

A bord de l'EC145 F-ZBPO Dragon 06 avec Pilote et MOB - octobre 2020 - Photo SDIS 06J’ai 55 ans et suis plus près de la fin que du début de ma carrière. Ce n’est donc pas à titre personnel que je communique ici, mais pour que les Dragon puissent poursuivre leurs missions de sauvegarde des biens et des personnes.

Mes amis niçois, mes ami(e)s niçoises et mes autres ami(e)s, partagez au maximum mon "cri de gueule". Je fais ça parce que je vous aime.

La baieta (la bise en niçois)

P.S. : Je vous remercie tous pour vos précédents commentaires qui m’ont fait chaud au cœur et que j’ai lus attentivement.

Commenter cette brève Répondre à cette brève

1 Message

  • Coup de gueule d’un pilote de Dragon 13 octobre 10:39, par DELAFOSSE

    D’une manière volontaire ou non, la valorisation des missions effectuées par les hélicoptères de la Sécurité civile, a toujours été son point faible.
    On peut se demander si sa devise idéale ne serait pas :
    " Voler le moins possible et en silence "

    DELAFOSSE Francis

    repondre message