Des souvenirs plein le ciel et des stars plein les yeux

Lundi 8 mars 2010

Agé de 57 ans, Mohammed BELLAGNAOUI est le premier pilote civil d’hélicoptères du Maroc. Il revient avec M !M sur certains moments qui ont marqué sa vie, des souvenirs plein le ciel et des stars plein les yeux.
Mohammed BELLAGNAOUI est le premier pilote civil d'hélicoptères du Maroc1-Prénom, âge, profession ?
Mohammed, 57 ans, pilote d’hélicoptères pour une compagnie privée.

2-D’où vous est venu l’envie de piloter ?
Je suis devenu pilote quelque peu par accident... Enfin, j’étais dans l’armée en 1973, dans une promotion de 125 étudiants, et une fois fini le tronc commun, il s’est avéré que j’étais le premier de ma promotion. Vu mes résultats, le commandement m’a gentiment obligé d’essayer le pilotage. Dans le temps, nous débutions sur des NAT6G, des avions mono-moteur à pistons...
Mes ambitions premières étaient totalement opposées ! Je me rêvais photographe ou le cas échéant mécanicien automobile. Je me souviens qu’à l’époque, ma mère refusait que je parte en pensionnat à Mèknes, me forçant donc à renoncer à ma carrière de mécano. L’instinct maternel sûrement...

3-Quel est votre plus beau souvenir de Marrakech ?
Le jour où j’ai été confirmé pilote de chasse en 1975, le 27 avril... Qui par hasard, est le jour d’anniversaire de ma femme, que je ne connaissais que de vue à l’époque.

4-Quel est votre pire souvenir à Marrakech ?
Le pire souvenir... Le choix est vaste... Le plus marquant dont je peux vous parler, c’est lors de mon cinquième vol en solo, en 1974. Toujours sur les mêmes appareils, les mono-moteurs, un pneu a éclaté au moment du décollage. L’avion est sorti de la piste pour aller se briser quelques mètres plus loin. Les ailes, le train d’atterrissage, "bousillés"... Mais je m’en suis sorti indemne, la preuve, j’ai redécollé l’après-midi même...

5-Pouvez vous nous raconter un peu votre parcours ?
Mon parcours, il y a beaucoup de choses à dire, et tellement à se souvenir... Je suis resté dans l’armée durant 24 ans, de 1973 à 1997 ; et je suis devenu pilote d’hélicoptère en 1977 jusqu’à aujourd’hui. J’ai effectué de nombreux stages en France durant cette période de ma vie. En 1999, je suis parti deux longues années loin de ma terre natale, à New-York, où je voulais valider ma licence de pilotage, mais 40.000 $ pour la validation, faut les rentabiliser... Donc durant la fin d’année 2000, je suis rentré au bercail, pour devenir le premier pilote civil d’hélicoptère du Maroc.

6-Avez-vous une anecdote en plein vol au dessus de Marrakech ?
Il y en a beaucoup, et certaines que je préférais garder secrètes. Mais je me souviens d’une fois, lors d’un baptême de l’air pour un couple avec leur enfant, je pilotais un tout petit hélicoptère, une Alouette 2. Le décollage se passe bien, et soudainement la pompe hydraulique tombe en panne. Ce n’est pas une panne catastrophique, j’en ai vécu des biens pires... Soit, par sécurité, j’ai fait demi-tour pour atterrir à Marrakech. Avec une panne comme celle-ci, j’avais besoin d’espace et le parking privé était archi-plein... J’ai fait une demande pour me poser sur une des pistes de l’aéroport. Pas de problème... Jusqu’à l’arrivée d’un Boeing 747 sur la piste !!! Avec mon petit hélicoptère en panne, j’ai bloqué la route à ce monstre volant durant quelques minutes... Avec la petite famille à bord qui montait pour la première fois en hélicoptère et tout les passagers du 747...

7-Qui ont été vos plus prestigieux clients ?
Tous... Tous mes clients sont prestigieux... Sinon plus sérieusement, connaissez-vous Adriana Karembeu ou Brad Pitt et Angelina Jolie, Robert Redford, Jacques Villeret, Jamel Debbouze... et beaucoup de personnalités gouvernementales et de nombreux réalisateurs cinématographiques...

8-Avez-vous gardé des liens avec eux ?
J’ai gardé le contact avec Adrianna et Jamel... Ils m’appellent à l’occasion ou m’envoient des messages de temps à autres... Il y a Adriana qui a l’habitude de participer au Rallye Aïcha des Gazelles, à partir du 17 Mars, j’attends son appel...

9-Quels évènements avez-vous couvert ?
Presque tous, sauf le Marathon et le Tour Cycliste. Sinon j’ai couvert le Rallye des 4L, le Rallye Aïcha des Gazelles... Ainsi que des grands tournages de films, comme Alexandre par exemple ou Iznogoud.

10-Qu’y a-t-il de plus beau vu du ciel dans la région de Marrakech ?
Lors de tournages, il m’a été donné de voir des paysages somptueux...La région du barrage est quelque chose de splendide, ou alors le Souk d’Asni le Samedi !!! C’est incroyable comme paysage, imaginez un parking d’ânes... Oui, des ânes, des centaines d’ânes alignés les uns près des autres... Ce sont surtout les couleurs qui en ressortent qui sont éblouissantes... Chaque âne avec une parure particulière, les selles sont teintées de jaune, rouge, bleu, vert... C’est magnifique, un immense tapis d’ânes... A chaque passage c’est merveilleux ! Propos recueillis par Camille Alary source

Commenter cette brève Répondre à cette brève