Samu : 1 hélico pour 5 Pilotes

Mardi 5 octobre 2004

Piloter un hélicoptère... cela fait rêver, mais exercer ce métier n’est pas forcément de tout repos... L’hélicoptère du SAMU fonctionne avec cinq pilotes et un mécanicien. Tous incroyablement motivés par leur mission.
Georges Platel, Pilote et chef de basePour être pilote au service d’un SAMU tout commence par… l’armée ! En effet, la carrière d’un pilote d’hélico n’a rien à voir avec celle d’un pilote de ligne... Plus de 4000 heures de vol et une bonne connaissance de la région sont indispensables pour se consacrer au transport sanitaire aérien et seule l’armée permet d’acquérir ces compétences.
Mais l’amour du vol ne saurait faire oublier que le transport de malades 24h/24 impose des horaires un peu particuliers. Les journées de 12 heures, 7 jours de suite ne sont pas rares. La nuit, les vols se font “à vue’’ et chaque sortie fatigue le pilote dont tous les sens sont en action. A quoi s’ajoute la responsabilité du patient et de l’équipe médicale...
L’ensemble de la prestation (location et maintenance de l’appareil bi-turbine, mise à disposition de l’équipe de pilotes expérimentés) est géré par une société privée. Au total, 5 pilotes, et un mécanicien qui vient assurer chaque matin la révision de l’appareil... Ceci ne gâche en rien l’entente avec le personnel du SAMU 54 qui reste primordiale. « Nous avons de très bonnes relations professionnelles mais aussi amicales avec le SAMU. Heureusement car nous passons une grande partie de nos nuits ensemble... gardes obligent. C’est quand même plus sympa » remarque en souriant, Georges Platel, chef de base.
Frédéric Frankhomme, PiloteLa sonnerie du portable coupe court à la conversation : un patient à transférer de Metz à Nancy. Départ dans moins de 5 minutes pour un vol d’une demi-heure aller-retour. L’équipe médicale a rejoint le pilote sur la plateforme. Calme mais déjà dans ‘’son vol’’, M. Platel conclut l’entretien par une confidence : le fiston va être pilote d’hélicoptère dans l’armée très prochainement… Et qui sait, après 15 ans d’armée, 4000 heures de vol…

Repères
• 500 heures de vol et 700 sorties en 2003
• Environ 38 Euros la minute de vol
• 20 minutes : c’est le temps maximum qu’il faut pour atteindre le point le plus éloigné de Lorraine.

Equipe
• Georges Platel
• Jean-Jacques Buffet
• Patrick Labbe
• Frédéric Franckhomme
• Thierry Auffrey
• Jacques Bourdon

C’est Dominique Peton Klein (directrice de l’ARH) qui créa cette structure unique en France à l’époque. Elle décida d’allouer des moyens à un hélicoptère commun pour couvrir les besoins sanitaires de l’ensemble de la région. Ce sont donc les SAMU de chacun des départements qui participent au fonctionnement de l’équipe transports d’urgence héliportés. Jean-Jacques Buffet, Pilote La décision d’intervention est toujours prise en fonction de la priorité de l’urgence, dans l’intérêt du patient, quelque soit la situation géographique du blessé... La logique des choses (la destination habituelle des transports sanitaires d’urgence est le CHU), et la géographie de la région ont fait que la base de stationnement de l’hélicoptère régional soit Nancy, très précisément la plateforme située au dessus du bâtiment de neurologie... source

Commenter cette brève Répondre à cette brève

3 Messages

  • Samu : 1 hélico pour 5 Pilotes 12 août 2010 02:39, par Look

    Ce que vous ne dites pas sur ce type d’article-reportage, c’est que ces pilotes hélico de Samu sont très mal rémunérés ; "la moitié" des mêmes pilotes hélico de la Sécurité Civile !
    Ces pilotes Samu se sont mis en grève en 2007 pour faire entendre leurs problèmes.
    Des séries de procès devant les conseils de prud’hommes pour dénoncer des abus dans cette branche professionnelle ou des bases ont fonctionnés avec seulement 2 pilotes en H 24/H24 et 7jr/7jr sans congés annuels, sans aucun jours fériés payés ; voila ce que ne dit pas ce type de reportage.
    Ces plaintes devant les prud’hommes ont enfin fait cesser ces illégalités et abus en droit du travail, mais les salaires des pilotes de Samu sont toujours ridiculement bas et ne correspondent pas du tout au marché.

    repondre message

    • Samu : 1 hélico pour 5 Pilotes 3 juin 2012 15:24, par HELISAMU

      La Cour de Cassation a rendu un arrêt (le 03/04/2012) décrétant que pour les Pilotes SAMU qui font du Transport Aérien, « Seuls les temps de vols sont des temps de travail effectif ».
      Hallucinante décision, mais qui fait loi et de fait confirme par cet arrêt que les Pilotes SAMU qui attendent 90% de leur temps et qui sont aux ordres des régulateurs, ces salariés Pilotes Hélico Samu ne sont pas considérés en temps de travail mais les ambulanciers SAMU qui attendent également au Samu pour intervenir comme les Pilotes, eux, oui, ils sont en temps de travail effectif suivant l’arrêt de cassation de la même Chambre Sociale.
      La justice a des aberrations que le commun des justiciables ne peut comprendre… Cliquez ici pour en savoir +.

      repondre message

      • Samu : 1 hélico pour 5 Pilotes 4 juin 2012 17:50, par Francis DELAFOSSE

        Voilà un exemple parfait du manque de connaissance envers le travail effectué par les Pilotes de SAMU et de leurs parts également, un manque de connaissance des contraintes et des exigeances imposées au recrutement et à la carrière des Pilotes Sécurité civile et Gendarmerie (dont il n’est pas fait mention) pour accepter une quelconque comparaison de salaire.

        repondre message