La famille du pilote Philippe Métais invitée à Paris

Lundi 13 juillet 2009

JPEG - 16.4 ko
Philippe Métais, Pilote - Photo © PQR/Nice Matin, MAXPPP, Jeannot Filippi

Il pilotait l’hélicoptère de la Sécurité Civile qui s’est écrasé le 25 avril Patricia, son épouse, et ses deux jeunes enfants Lise et Vivien seront le 14 juillet à Paris. Invités par le président de la République Nicolas Sarkozy, ils suivront le défilé dans la tribune présidentielle puis seront reçus lors de la garden party organisée à l’Élysée.
Pilote expérimenté, Philippe Métais avait travaillé quelques années à la base de la Sécurité Civile de Garons avant de rejoindre la Corse. Il résidait depuis cinq ans avec sa famille à Caissargues.
« Mes enfants et moi, nous participerons à cet événement par amour pour Philippe, commente Patricia. Cette invitation, c’est aussi un hommage qui lui sera rendu ».
Depuis le décès de Philippe Métais, ses amis pilotes dans la Sécurité Civile ou dans l’armée de Terre, les habitants de Caissargues se relaient auprès de Patricia et de ses enfants. «  Il y a – et encore maintenant – beaucoup de solidarité autour de notre famille. J’apprécie cette présence. J’en remercie la municipalité, tous les Caissarguais et le personnel de la Sécurité civile », déclare Patricia.
Le 14 juillet à Paris, les canadairs de la Sécurité civile participeront au défilé aérien. Sur place, dans les tribunes, Patricia et ses enfants rejoindront Florent Lopez-Guia, l’un des trois enfants du copilote de la Sécurité Civile décédé dans cet accident. Pour des problèmes de santé, Francine Lopez-Guia, l’épouse de ce copilote, qui vit aujourd’hui en Haute-Corse, sera absente.

JPEG - 8.4 ko
Michel Lopez-Guia - Photo source Nice-Matin

« J’apprécie cette invitation, commente Francine Lopez-Guia. C’est dans la continuité de tout ce qu’a accompli et nous a apporté la Sécurité civile depuis le décès de mon mari ».
Une association en mémoire des victimes du Dragon 2B devrait bientôt voir le jour en Haute Corse et une stèle en mémoire des victimes du crash de cet hélicoptère devrait être érigée à Rutali sur l’île de beauté. Cinq personnes dont un bébé qui venait de naître se trouvaient à bord lors du crash de cet hélicoptère et n’ont pas survécu à cet accident dramatique.
Suite à ce drame, les parents de Justine Gressler, la jeune mère de famille décédée dans l’hélicoptère avec son enfant, ont déposé une plainte contre X pour homicides involontaires. source

Commenter cette brève Répondre à cette brève