Raymond GABARD, ancien pilote d’hélicoptères du Groupement Aérien du Ministère de l’Intérieur

Dimanche 4 juin 2017

Récit autobiographique de Raymond GABARD
J’ai toujours été relativement effacé et très discret sur mon passé, je n’en ai pas honte, bien au contraire, mais on ne vit pas avec le passé. Pour moi, seuls le présent et l’avenir comptent.

(...)

Le 1er Janvier 1954, je suis nommé Brigadier-chef et je suis désigné pour prendre le Commandement du Peloton Motocycliste de la C.R.S. 6 à Nice. Affectation très agréable sur la Côte d’Azur. Rayon d’action : tout le Sud Est de la France. Beaucoup de travail. Le 16 avril 1956, je dirige l’escorte motocycliste française pour le mariage du Prince de Monaco Rainier avec Grâce Kelly. Dans le Var les premiers porteurs d'eau avec Bell 47 G2 de la Protection civile en 1959 avec les pilotes Raymond GABARD et Charles SCHMITT - Photo DR Archives GHSC Ceci, jusqu’à fin 1957, un télégramme arrive au service radio de la C.R.S. 6 demandant des candidats pour devenir pilotes et mécaniciens au Groupement Hélicoptère de la Protection Civile.

Bien entendu, je suis volontaire. L’année 1958 se passe pour moi en stage de formation de pilote, puis de vol en montagne, j’attendais alors mon affectation, quand vers la fin de l’année 1958, le Chef du Groupement Hélicoptère me demanda d’effectuer le stage d’Officier de Paix à l’Ecole Nationale de Police à Saint-Cyr-au-Mont-d’Or. J’ai tout d’abord hésité, car faire encore un stage qui n’avait aucun rapport avec l’Aviation ne m’enchantait pas.
Enfin, j’ai accepté sous réserve de pouvoir m’entraîner au pilotage lors de mes temps libres. Ce qui fut accepté.
Après, sept mois de stage, je sortis Officier de Paix (Lieutenant) affecté à a Base de Lorient, nous étions en septembre 1659.
Article du journal du 14 septembre 1959 - Bell 47 G2 Protection civile 1959 avec Raymond GABARD et Charles SCHMITT - Article DR Archives GHSCJe pris mon travail de pilote avec beaucoup de plaisir, l’ambiance de la Base me rappelait un peu la vie d’escadrille.
En janvier 1960, il y eu le malheureux accident de Dumas / Le Berger sur la barre d’Etel (Morbihan). Puis, après le départ du Capitaine Vallet (des Sapeurs-Pompiers de Paris), je prends le commandement de la Base, en février ou mars 1960.

Ce commandement, je l’ai assuré jusqu’à fin juillet 1965, venant d’être nommé Capitaine, j’avais été désigné pour devenir Chef de Base à Perpignan.

Le 16 janvier 1974, je suis nommé Commandant.

Je suis donc resté à Perpignan jusqu’en 1975 (13 octobre) pour partir à la retraite, j’avais 56 ans. (...) Lire la suite sur helico-dragon.com
Article de journal sur Raymond GABARD décoré de la Légion d'honneur - Article DR

• Cliquez ici ou ici pour en savoir +.

Commenter cette brève Répondre à cette brève