Paul ROUET, Mécanicien d’équipage Hélicoptère de la Protection civile depuis 1962

Mardi 15 mai 2007

Paul Rouet a participé jusqu’à fin 1969 à 270 missions de secours en montagne, dont 55 missions particulièrement signalées.

Paul ROUET

Né le 3 novembre 1932 à Dole (39), Paul ROUET débute sa carrière dans l’Aéronavale à Rochefort (17) puis ensuite à Toulon (83).

1952 : Il part pour l’Indochine où il restera jusqu’en 1954.

1955 : Il participe à la campagne de Tunisie et à l’issue de celle-ci, il met fin à sa carrière militaire pour intégrer les Compagnies Républicaines de Sécurité (CRS). Il sera affecté à Chalon-sur-Saône (71).

De 1956 à 1960, il vient grossir les rangs des personnels participants aux opérations de maintien de l’ordre en Algérie.

1961 marqua un tournant important dans sa carrière. C’est en effet l’année de son entrée au sein de la Protection civile où il exercera la fonction de mécanicien sur la Base d’Issy-les-Moulineaux (92).

1962 : C’est à sa demande qu’il rejoint la Base de Grenoble, située sur l’aérodrome Jean Mermoz sur la commune d’Eybens (38).

1964 : Il est désigné par le commandement pour participer à la création de la Base d’Annecy (74).

Durant toute cette période, il réalisera de nombreux secours très difficiles dans le massif du Mont-Blanc avec les plus grands guides de la vallée : Desmaison, Devouassoux.
C’est encore lui qui va en août 1967, en compagnie de Christian GRAVIOU, réaliser le premier secours hélitreuillé sur le Grépon à 3482 m. Ce secours sera considéré comme une première mondiale.
Il va réitérer son exploit avec Francis RIERA au sommet de la Verte en établissant un record de treuillage à plus de 4000 m. C’est au cours de cette même mission qu’il interviendra en vol et à l’extérieur, à 4200 m, pour dépanner le treuil.

1975 : Il souhaite intervenir en mer, la Base de Quimper l’accueillera pendant deux ans.

1977  : La montagne lui manque et le voilà reparti pour Grenoble-Le Versoud.

C’est sur cette Base que nous l’avons découvert pour la grande majorité d’entre nous. Il était d’un caractère facile, quelle que soit l’heure, il était toujours partant, jamais un mot plus haut que l’autre. En secours, et plus particulièrement sur des opérations délicates, il était toujours calme et serein, modeste et discret.
Toujours volontaire pour participer et aider à la réalisation de nos petites fêtes sur la Base.

1987 : Départ en retraite bien méritée.

Dans le massif du Mont-Blanc depuis 1962
ROUET Paul a participé jusqu’à fin 1969 à 270 missions de secours en montagne, dont 55 missions particulièrement signalées.

Quelques exemples
Secours avec l'Alouette 3 F-ZBAS, Paul Rouet est dans la cabine, Jean-Louis Lumper à droite aidant le blessé et pompiers à gauche - Photo collection famille ROUET25 août 1965  : Sauvetage de deux autrichiens bloqués depuis huit jours au sommet du Mont Blanc. Cliquez ici pour en savoir +.
Par cet exploit il reçoit la Médaille d’Argent du courage et du dévouement.

7 août 1967  : Treuillage d’un blessé, jambe cassée, au sommet du GREPON à 3500 mètres d’altitude. Cliquez ici pour en savoir +.
Il reçoit la Médaille de la Jeunesse et des Sports.

Alouette 3 F-ZBAS Protection civile vers 1967 - Photo collection famille ROUET22 août 1968 : Treuillage d’un blessé (épaule) dans les Grandes Rocheuses 4100 mètres.

27 juillet 1969  : Treuillage au mont Maudit, sauvetage de trois blessés graves dont un avec fracture du crâne, à 4200 mètres.

Ces trois treuillages sont dans l’ordre de trois records du monde d’altitude.

29 juillet 1969  : Treuillage de la paroi face nord des Grandes Jorasses. Jambe cassée, le blessé doit la vie au secours rapide.

• A participé depuis à de nombreux sauvetage dont celui, dans les Grandes Jorasses, du guide René DESMAISON en février 1971.

Paul ROUET à bord de l'Alouette III F-ZBAS (Base de Grenoble) à la fin des années 70 - Photo extraite d'un reportage "30 Millions d'amis" dédié aux CRS de Briançon - collection Francis DELAFOSSEEn juillet 1971, ce Dolois, père de deux enfant, âgé de 39 ans, espère qu’avec la venue d’un hélicoptère dans notre département, pour les transports rapides, pour les secours immédiats de blessés sur nos routes, blessures graves nécessitant le transport immédiat sur les Grands Hôpitaux, venir dans notre région.

ROUET Paul
Mécanicien d’hélicoptère
Base Protection civile d’Annecy / Chamonix (74)

• Cliquez ici pour en savoir +.
Paul ROUET, mécanicien d'équipage en vol à bord de l'Alouette III F-ZBAL - Photo extraite du film "Le dernière chance"
Devant l'Alouette III F-ZBAS de la Base d'Annecy avec de gauche à droite : Gilbert MEZUREUX, Paul ROUET et Jean-François BELLEGUIC - Photo collection Gilbert MEZUREUX
De gauche à droite : Christian GRAVIOU, Paul ROUET, Jacques BERARD, Jean-Louis LUMPERT, Francis RIERA et Louis MARET - Photo DR Archives GHSC Base d'Annecy
A l'hôpital d'Annecy, Francis RIERA (Pilote) et Paul ROUET (Mécanicien) chargent un blessé pour une évacuation avec l' Alouette 2 F-ZBAC Protection civile de la Base d'Annecy le 30 mai 1964 - Photo DR Archives GHSC Base d'Annecy

Commenter cette brève Répondre à cette brève