Alexandre, le Caennais est à Bugarach

Vendredi 21 décembre 2012

Exclusif. La semaine passée Liberté mettait à l’honneur, Alexandre ancien brancardier du CHU, il vit entre Carpiquet et Carcassonne où il est pilote d’hélicoptère du SAMU.
Alexandre Hinaux et son EC 135 T1 F-GMTF - Photo libertebonhomme.frPilote d’hélicoptère depuis 13 ans, Alexandre Hinaux habite Carpiquet. Ce 21 décembre, il est prêt à décoller pour venir en aide à ceux qui croient que dans un petit village de l’Aude, la main de Dieu les sauvera lorsqu’ils se jetteront du pic de 1 250 mètres de haut.
C’est de la folie là-bas. Le maire et les autorités redoutent vraiment le 21 décembre. Nous sommes trois hélicos d’urgence réquisitionnés du 18 au 22 décembre.
Alexandre Hinaux habite Carpiquet. Depuis le mois d’octobre, le pilote d’hélicoptère de 38 ans expérimenté, travaille au Samu de Carcassone. Sa mission, fin décembre sera loin de ce pour quoi il a été formé.

400 militaires sur place
Après l’Apocalypse du 21 décembre 2012, seule la commune de Bugarach survivra. C’est la prédiction. Du coup des illuminés ont lancé l’idée que s’ils se jettent du pic haut de 1250 mètres du village, la main de Dieu viendra les sauver. De la folie !” Depuis de nombreuses semaines, tout est fait et prévu pour éviter à défaut de fin du monde “un carnage.” Alexandre a participé à des réunions préparatoires : “Dès le 18 décembre, 400 militaires vont bloquer le village afin d’éviter l’entrée des curieux ou pire des personnes prêtes à se jeter dans le vide.” Alexandre restera en poste à l’hôpital de Carcassone. “On doit être prêts à intervenir. On a déjà fait des repérages au-dessus du pic. Malheureusement, il faut être réaliste, on sait que si certains passent à l’acte, on aura du mal à les sauver.” La réquisition préfectorale, Alexandre la comprend mais avoue : “Franchement on se passerait bien de cela. J’y serai parce que je suis de garde cette semaine-là. Tous les secours seront mobilisés là-bas le 21.” Et de soutenir : “Je ne comprends pas que l’on puisse arriver à convaincre des gens de faire de telles choses !
Le Carpion espère bien entendu que la raison l’emportera. Ancien brancardier au CHU de Caen et pilote d’hélicoptère depuis 13 ans, il aura suivi des événements “inoubliables” comme la Transat Jacques Vabre, ou la route du Rhum. Pilote de bombardier d’eau, il aura contribué 4 étés durant à limiter la propagation d’incendies dans le Sud de la france. Pilote de Samu, il a vécu des moments “difficiles” lors d’interventions. (...) Lire la suite sur libertebonhomme.fr

Commenter cette brève Répondre à cette brève