24 février 1988 : un hélico repêché à Bogny

Samedi 31 juillet 2010

Le 11 février 1988, un hélicoptère s’abîmait dans la Meuse après avoir heurté une ligne à haute tension, à la hauteur de Bogny. 13 jours après, une grue repêchait l’épave « de l’Ecureuil 350 de la société marnaise Frey, de Reims-Tinqueux », précise le journal. L’opération est d’importance, les causes de cet accident ayant entraîné la mort de deux personnes, « Michel Werzos, inspecteur des impôts à Orainville, et Jean Guise, le pilote », demeurant mystérieuses. « Les trois rescapés de ce vol tragique ont toujours mis en cause un dysfonctionnement du rotor arrière, excluant la faute de pilotage. L’engin ayant été totalement révisé une cinquantaine d’heures de navigation avant l’accident, cette avarie de rotor peut paraître suspecte. » Le repêchage s’effectue sans problème technique particulier, mais on s’aperçoit alors que « l’un des passagers, Michel Werzos, n’a pu se libérer du harnais le sanglant sur son siège. La dépouille du pilote, emporté par le courant alors qu’il tentait de gagner la rive à la nage, n’a pu être localisée hier ». source

Commenter cette brève Répondre à cette brève

1 Message

  • 24 février 1988 : un hélico repêché à Bogny 30 juin 14:25, par alexandre guigue

    Bonjour

    Mon papa était le pilote de cet hélicoptère.
    Je cherche en vain le rapport sur cet accident(j avais 8 ans au moment des faits)et je souhaiterais des réponses.
    Si quelqu’un pouvait m aider dans les recherches.
    Merci

    repondre message