Crash d’un hélicoptère Skycrane en Haute-Corse

Jeudi 26 août 2004

Le 26 août 2004, un Skycrane S-64E immaticulé N248AC "Aurora" loué par la société ERICKSON à la société Hélipaca, pour le compte de la Sécurité Civile Française, s’écrase à 08 h 45 sur la commune de Ventiseri (Haute-Corse), faisant deux morts : le Pilote Kerry Walchuk, un canadien et Jacques Pierrard, le copilote, un français.

Helipaca ou les Aircrane français
Le S-64E code 749La société française Helipaca, créée en 1990, s’est installée à Fréjus et s’est spécialisée dans le « transport aérien non régulier ». Connue dans le domaine de la lutte contre l’incendie par son contrat avec le Service Départemental d’Incendie et de Secours du Var (SDIS 83), Helipaca met en œuvre et loue aux collectivités et à l’état des hélicoptères bombardiers d’eau (HBE) pour les saisons estivales. Le S-64 d’Helipaca est lui-même loué auprès de son constructeur Erickson mais en dry-lease, c’est-à-dire qu’Helipaca se charge de recruter les équipages et le personnel technique ce qui n’empêche pas du personnel d’Erickson d’intervenir si nécessaire au niveau technique dans le cadre du contrat de location. L’équipe chargée de la mise en œuvre de l’Aircrane se compose d’une douzaine de personnes dont six personnels navigants.
Cette mise en œuvre de S-64 répond à une demande du Ministère de la défense pour une location d’un tel hélicoptère pour la saison des feux en Corse. La société Helipaca agit donc comme un interface et un prestataire de service entre le propriétaire de l’Aircrane et son utilisateur final. Le premier contrat Aircrane fut signé pour la saison feux 2004, à la suite d’un été 2003 catastrophique en France, sur le plan des incendies de forêts.
Le premier S-64 mis en service en France est basé à Bastia-Poretta. Ce S-64E est porteur du code 731 et immatriculé N248AC. Rapidement engagé dans la lutte contre les incendies, l’hélicoptère dépasse la centaine d’heures de vol en opérations sur l’île de Beauté. Malheureusement, il s’écrase le jeudi 26 août 2004 à Ventiseri en intervenant sur un feu qui ravageait les hauteurs depuis plusieurs jours. Kerry Walchuk, le pilote canadien et Jacques Pierrard, copilote, disparaissent dans l’accident. Les rapports initiaux officiels font état d’une rupture en vol après un largage d’eau. Les conclusions officielles n’ont toujours pas été établies et le dossier est dans les mains du Bureau Enquête Accidents pour la sécurité de l’Aviation Civile.
Le Skycrane N248AC "Aurora"Cette dramatique fin de saison ne met pas en cause tout le bien que les autorités pensent de cette machine et l’opération est reconduite pour la saison 2005 avec l’Aircrane N218AC, le S-64E serial number 64033.
L’hélicoptère arrive en Corse début juillet et opère depuis les bases de Bastia-Poretta ou Ajaccio-Campo dell Oro sur les incendies dans l’île, principalement en Balagne, la plus touchée au début de la saison. C’est d’ailleurs près de Calvi qu’un Canadair s’écrase le 1er août, entraînant son équipage dans la mort. Les photos et témoignages montrent que l’avion s’est disloqué en plein vol et les causes indéterminées de ce dramatique accident. La Sécurité civile décide donc un arrêt des vols de Canadair pour un contrôle de sécurité de toute la flotte. Cette décision conservatoire est sage mais arrive au pire moment, en plein épisode très venteux qui fait craindre le pire pour les forêts provençales. La Sécurité civile rapatrie donc sur le continent l’Aircrane qui reste, pour toute la France, le moyen aérien lourd de lutte contre l’incendie.
Les pyromanes et autres inconscients montrent hélas aux autorités le bien-fondé de leur décision de déplacement de l’Helitanker. Il est engagé depuis Marignane dans de nombreux incendies importants à Istres, Aubagne, Aix-en-Provence et prouve chaque fois son efficacité aux côtés des hélicoptères bombardiers d’eau légers et des Tracker. L’Aircrane fait la démonstration de ses grandes capacités et se retrouve la seule alternative crédible aux Canadair. Il retourne à sa base corse d’attache après une semaine de vols quasiment ininterrompus. Le samedi 6 août, vu l’urgence de la situation, le nouveau Dash 8, avion bombardier d’eau à grande capacité, est déclaré opérationnel ; les Canadair reprennent leurs vols le jeudi 11 août. Hervé BRUN source
Sources : Erickson, Sikorsky, AFP, La Provence, NTSB

FICHE TECHNIQUE DU S-64E/F AIRCRANE HELITANKER

• Type : hélicoptère de transport lourd
• Équipage : 2 hommes
• Moteurs : 2 turbines Pratt & Whitney T73-P-700 de 4800 ch. de puissance nominale
• Performances : vitesse maximale : 205 km/h, vitesse de croisière : 175 km/h, vitesse d’écopage : 65 à 85 km/h selon conditions aérologiques, autonomie : 400 km
• Dimensions : longueur : 21,41 m, longueur totale, rotors tournants : 26,97 m, hauteur : 7,75 m, diamètre du rotor : 21,97 m
• Masse à vide : 8725 kg
• Masse maximale : 19050 kg
• Capacité du réservoir de liquide extincteur : 10000 l

Captaine Kerry James Walchuk
Pilote Canadian Air-Crane Clearwater, Columbie-Britannique
Kerry Walchuk, capitaine de Canadian Air-Crane, était considéré au nombre des pilotes d’élite des hélicoptères Sky Crane. Son copilote français et lui ont été tués en luttant contre un feu de forêt en Corse. Ils venaient de larguer une charge d’eau sur les flammes quand leur avion s’est écrasé dans un vignoble.
« Toute sa vie, il a rêvé d’être pilote d’hélicoptère » raconte Gina Walchuk, sa belle-soeur. « Les journaux de la Corse disent qu’ils sont morts pour la nation. »
Walchuk et son copilote ont été décorés à titre posthume par la France, qui leur a remis des médailles de bravoure et d’honneur lors d’une cérémonie à laquelle ont assisté le père de Kerry, Joe, et son neveu Dustin, le fils de Gina.
Le talent de Walchuk comme pilote d’hélicoptère l’a mené de l’exploitation forestière à la lutte contre les incendies et a fait de lui l’un des plus jeunes pilotes au Canada à être nommé capitaine. Les pilotes de Sky Crane forment un petit groupe uni dont les membres se retrouvent dans dans divers endroits du monde, en fonction des situations. Il arrive cependant qu’on ait besoin d’eux à la maison, et Kerry était le seul pilote de Sky Crane qui a participé à l’extinction des feux de forêts de Kelowna durant l’été de 2003.
Kerry est devenu pilote en 1990, travaillant d’abord dans l’exploitation forestière. Erickson Air-Crane a reconnu son mérite et lui a offert un poste en 1995. Les Air-Crane sont des hélicoptères qui ressemblent à des libellules ; leurs longues et minces « pattes » ont servi autant à mettre en place l’antenne de la tour du CN, à Toronto, qu’à retirer les décombres du World Trade Center à New York.
Kerry habitait Clearwater, en Colombie-Britannique. Il aimait la pêche, la motoneige et sa voiture d’époque, et il se plaisait à passer du temps en famille ou entre amis. Il était reconnu pour son sens de l’humour, pour ses farces et pour ses taquineries. source

Commenter cette brève Répondre à cette brève