Les réseaux aériens visités par hélicoptère

Samedi 26 avril 2014

Le pilote doit rester très concentré lorsqu’il vole à très basse altitude.
Il y a une trentaine d’années, la surveillance des réseaux électriques aériens s’effectuait à pied. Un travail long qui demandait beaucoup de patience et de main d’œuvre. Aujourd’hui, les lignes aériennes sont survolées par un hélicoptère avec à son bord trois spécialistes qui relèvent toute anomalie sur les câbles ou leurs supports.

Le pilote doit rester très concentré lorsqu'il vole à très basse altitude.- Photo leveil.frUn gain de temps énorme : en un peu plus d’une semaine, un tiers du réseau de Haute-Loire est examiné.

Dans le cadre de sa politique d’amélioration de la qualité de fourniture d’électricité, ERDF procède actuellement à la visite préventive des réseaux aériens à l’aide d’un hélicoptère. Il s’agit d’identifier les points de fragilité du réseau avant qu’ils ne provoquent des pannes.

Lors de cette campagne par hélicoptère, quelque 1.100 kilomètres de lignes haute tension (20.000 volts) sont survolées par une équipe spécialisée dans ce genre d’examen. C’est la société Jet Systems Service, basée à Valence, qui a été chargée par ERDF de cette opération pour le moins spectaculaire.

Les défauts sur les lignes peuvent être de différents ordre. La foudre peut causer des dégâts, des tirs de chasseurs, des chutes de branches d’arbres, mais aussi les piverts qui ont tendance à exercer leur bec sur les poteaux en bois et peuvent y causer d’importants dommages.

Chaque année, un tiers du réseau altiligérien est passé au peigne fin par une équipe de Jet Systems Service qui comprend trois personnes, un pilote, un navigateur et un observateur. Ainsi, tous les trois ans, la totalité du réseau a été vérifiée. (...) Lire la suite sur leveil.fr

Commenter cette brève Répondre à cette brève