Un hélico vendu aux enchères

Jeudi 19 décembre 2013

La société TEA (Toulouse Enchères Automobiles) qui vend 22 000 véhicules par an (à 7 500 € de moyenne), à Beauzelle, vient de vendre un hélicoptère, un appareil haut de gamme, un « Écureuil AS350B3 + » de six places (notre photo), fabriqué par Eurocopter. « On avait vendu un avion il y a 20 ans, c’est la première fois pour un hélico. On l’a récupéré auprès d’une société de l’est de la France, en difficulté financière. On l’a ramené sur un camion » raconte Guillaume Arnauné, commissaire-priseur. On achète pas un hélico comme une Twingo de 100 000 km. TEA a donc conçu un plan marketing inédit : « Nous avons contacté des acheteurs potentiels en Suisse, en Espagne, en Italie et dans toute la France, où il a suscité beaucoup d’intérêt ». L’état de l’appareil (2 300 heures de vol), sa puissance, ses capacités d’hélitreuillage et son passé auprès de la direction du Tour de France (des maillots jaunes et des invités de prestige sont peut-être montés à bord) ou au grand prix de Formule 1 de Barcelone ont conquis une dizaine de spécialistes, professionnels ou amateurs. Mardi, ils se sont étripés, à Beauzelle ou au téléphone. (...) Lire la suite sur ladepeche.fr

Commenter cette brève Répondre à cette brève